Accueil Actualité Faire de chaque étudiant , un entrepreneur : le défi...

Faire de chaque étudiant , un entrepreneur : le défi de Leo Kanyi

279
0
Vue partielle de Léo KANYI au côté des étudiants

Créer son entreprise en étant étudiant est le rêve de beaucoup d’étudiants au Togo. Toutefois, nombreux sont ceux qui ont peur de mettre en œuvre leur projet professionnel.

Pour les aider, l’Organisation africaine pour la Promotion de l’Agriculture, la Démocratie et la Paix (OAJ-PADP) par son président Leo Kanyi, de son vrai nom Kanyi Koffi Anoumou Mawupe, organise des masters class formations à l’endroit de ces jeunes étudiants afin de susciter en eux une vocation entrepreneuriale.

Ce vendredi, c’est l’enceinte intérieure du village du Bénin à l’Université de Lomé qui a accueilli la 4e édition avec une quarantaine (40) de jeunes étudiants autour du thème  “changement de mentalité.” Objectif, faire de chaque étudiant  Togolais, un entrepreneur.

Formation /Culture Agro écologique : KANYI GROUP compte créer 200 emplois en l’espace de 04 mois à kpalimé

Selon le Président de l’Organisation africaine pour la Promotion de l’Agriculture, la Démocratie et la Paix (OAJ-PADP), Kanyi Koffi Anoumou Mawupe , c’est le manque d’expérience professionnelle qui empêche bon nombre de diplômés Togolais de trouver un travail aujourd’hui.

«  En effet, nombreux sont les employeurs qui demandent plusieurs années d’expérience, que les jeunes n’ont pas acquises au sortir de leurs études. Il peut arriver également que la formation suivie ne corresponde pas dans les faits à la profession visée, ou que le diplôme obtenu ne soit pas assez reconnu par les entreprises. Et c’est fort de ce constat que nous avons motivé les jeunes étudiants ce vendredi à se former, car la vérité est qu’avec le flux d’étudiants qui arrivent sur le marché seul l’entrepreneuriat peut les contenir. La fonction publique à elle seule ne peut pas permettre l’insertion professionnelle de toute la jeunesse togolaise. Avec les petites bourses qu’ils perçoivent, ils peuvent déjà commencer à entreprendre pour faire quelque chose de potable avec le temps. », a-t-il conseillé.

Deux jeunes entrepreneurs en côte d’Ivoire grâce au FAIEJ

Le Directeur Général de KANYI GROUP a insisté sur le fait de se former avant d’entreprendre. « L’entrepreneuriat ne se limite pas seulement à l’agroalimentaire, il y a plusieurs secteurs porteurs avec l’évolution du monde notamment la restauration, la santé, l’immobilier etc… Des secteurs qui exigent une certaine expérience pour se faire démarquer du lot. », a-t-il précisé.

Il faut noter que cette formation initiée par l’Organisation africaine pour la Promotion de l’Agriculture, la Démocratie et la Paix a vu la participation de BILITIS FASHION et de M. Roland KANDA, Expert en propriété intellectuelle agrée auprès de l’OAPI.

L’ OAJ-PADP qui a son siège à Lomé, au Togo a pour mission de promouvoir l’agriculture et l’élevage, de lutter contre le chômage des jeunes et la déforestation et de susciter une vocation entrepreneuriale chez les jeunes.

Depuis quelques années, Leo Kanyi cultive le bissap, une plante très connue en Afrique, dont les fleurs riches en vitamine C donnent un jus qui est très apprécié. D’abord modeste, sa production a pris de l’ampleur, à force d’efforts et de persévérance.

Edem K.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here