Accueil Actualité A Atakpamé, une unité de transformation du manioc s’engage dans...

A Atakpamé, une unité de transformation du manioc s’engage dans la préservation de l’environnement

266
0

Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, Premier Ministre a inauguré ce jeudi à Atakpamé (161 km de Lomé),   l’unité de transformation du manioc en amidon de la Nouvelle Société de Commercialisation des Produits Agroalimentaires (NSCPA).

Organisé par le  Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP), cette inauguration s’est couplée de la rencontre d’échanges du Premier Ministre avec les Directeurs Généraux des Petites et Moyennes Entreprise (PME) / Petites et Moyennes Entreprises (PMI) appuyées par le PAEIJ-SP.

D’une valeur totale de 1 323 623 637 FCFA, l’unité industrielle a une capacité de production de transformation de 50 tonnes de manioc par jour et collabore avec 3 520 producteurs organisés en 480 groupements, 07 agrégateurs et un logisticien pour les services de mécanisation et de transport.

La Boulangerie Wesaglory Corporation dresse son bilan : 1 an d’activités, 2 tonnes de manioc pour un chiffre d’affaire de 20 millions FCFA

 A termes l’entreprise veut se positionner comme un leader dans le secteur agroalimentaire. Outre l’activité principale, l’entreprise s’engage dans la préservation de l’environnement en recyclant les déchets biodégrables issus de l’unité de transformation pour la production du champignon.

Vue partielle de l’inauguration par le premier ministre Victoire Tomegah Dogbé

La rencontre de la cheffe du gouvernement avec ces jeunes patrons des PME/PMI vise également à présenter les différents changements qui se sont opérés au sein des clusters promus par le PAEIJ-SP d’une part et mettre en exergue les difficultés auxquelles ils sont confrontés et les défis à relever d’autre part.

Cette visite est l’occasion pour le Premier Ministre de réaffirmer la volonté du gouvernement de faire de l’agriculture un secteur porteur, levier de croissance économique et pourvoyeur d’emplois pour les jeunes.

Informations générales sur le PAEIJ-SP

Cofinancé par le Gouvernement du Togo et la Banque Africaine de Développement (BAD), le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) a pour objectif de contribuer à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers l’auto-emploi et l’insertion des jeunes dans l’économie formelle au Togo.

Consommation locale : Daniel AGBLEVON reçoit le prix du meilleur panificateur de manioc au Togo

Les activités du projet sont concentrées sous deux composantes : (i) Développement des compétences entrepreneuriales des jeunes dans les secteurs porteurs ; et (ii) Appui à la mise en place d’un dispositif inclusif de financement. Mis en œuvre sur toute l’étendue du territoire, le PAEIJ-SP évolue dans les filières suivantes : mais, manioc, soja les petits ruminants et les volailles.

Le PAEIJ-SP a fait le choix de promouvoir l’entreprenariat des jeunes dans le développement de l’agriculture durable compte tenu du potentiel de croissance et d’insertion de jeunes en termes d’emplois salariés et non-salariés. La stratégie du projet est basée sur l’approche chaîne de valeur et le développement de clusters agro-industriels afin de consolider la base industrielle du pays.

A travers cette stratégie, le projet vise à améliorer la productivité des entreprises structurantes identifiées dans les chaînes de valeur agricoles à fort potentiel économique, accompagner les jeunes promoteurs désireux de créer leur entreprise et faciliter leur insertion à travers la promotion de partenariats gagnant-gagnant susceptibles de renforcer la compétitivité de la chaîne entière.

Le PAEIJ-SP entend aussi mettre en place des mécanismes innovants destinés à faciliter l’accès au financement des entreprises encadrées par le projet (primo-entreprises et entreprises structurantes).

Kofi M.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here