Accueil Actualité Togo / Agroforesterie : Agir Group Association veut restaurer les terres de...

Togo / Agroforesterie : Agir Group Association veut restaurer les terres de Kokoté

494
0

Malgré les nombreux atouts que possède le village de kokoté (56km d’Atakpamé) dans la commune de l’Est Mono 3 , les cultivateurs sont confrontés à plusieurs difficultés.

L’agriculture est essentiellement familiale et les producteurs travaillent encore avec des équipements rudimentaires (coupe-coupe, daba).

De fait, ils ne peuvent pas cultiver plus de quelques hectares chaque année, laissant le reste des parcelles en jachère.

De plus, de nombreux producteurs n’ont pas les moyens d’acquérir des engrais pour fertiliser les terres. Seul un petit nombre peut s’en procurer. Cela explique les rendements assez faibles obtenus, malgré la bonne qualité des sols.

D’autre part, les producteurs souffrent d’une insuffisance d’appui technique et financier de la part de l’État.

Il est à noter par exemple que, parmi les paysans qui utilisent des produits phytosanitaires, un bon nombre ne respecte pas forcément les consignes d’application ou les doses recommandées, ce qui conduit à des dommages, aussi bien pour l’environnement que pour la santé des hommes.

C’est fort de ce constat  qu’ Agir Group Association , une association regroupé de jeunes Togolais  qui a pour objectif le bien-être social, sanitaire,  infantile, le développement personnel l’entrepreneuriat et l’agriculture a pensé valoriser pour un début 10 ha des terres de cette localité par l’agroforesterie.

Des parcs agroforestiers  bientôt créés sur une superficie de 200ha  au Togo

Accompagnée  par l’entreprise ENBRATOS de l’expert en agroforesterie Brangama Ditorga , c’est une  alternative intéressante  à ces difficultés.

Ce samedi une équipe de l’association chapeautée par leur président Justin ANI était dans la localité pour s’entretenir avec les paysans, mais aussi avec les jeunes passionnés par l’agriculture  sur le bien de cette pratique.

Vue partielle du Président Justin ANI s’adressant aux habitants de Kokoté

« Cette pratique est ancestrale, mais les modèles agricoles actuels ont favorisé la monoculture. Pourtant, le fait d’associer les cultures avec des arbres fertilitaires  peut résoudre certains problèmes de fertilisation sans l’apport d’intrants chimiques.  Il en est de même pour la prévention de l’érosion des sols, voire même le parasitisme sur les cultures. », explique l’expert en agroforesterie Brangama Ditorga à Vert-Togo.

Attirer les jeunes de Kokoté à s’interesser à l’agriculture

Pour le président d’AGIR GROUP ASSOCIATION, Justin ANI , le nombre de jeunes à Kokoté se lançant dans l’agriculture diminue.

“Les agriculteurs eux-mêmes dissuadent leurs enfants de tenter l’aventure qui les vouerait à la pauvreté et au dur labeur. Le constat est pourtant sans appel : si l’on ne réussit pas à ramener les jeunes à l’agriculture, il n’y aura ni denrées alimentaires pour nourrir la population, ni matières premières à injecter dans l’agrobusiness en vue de dynamiser notre économie. Et c’est le rôle que AGIR GROUP ASSOCIATION s’est assignée en valorisant les terres de cette localité.”, inique t-il.

remise des maillots par AGIR GROUP ASSOCIATION

Et de continuer « C’est dès le plus jeune âge qu’il faut éveiller l’intérêt des jeunes pour l’agriculture et la production alimentaire. Ceci s’inscrit par notre présence ce samedi dans le but de dynamiser cette jeunesse à la base. Nous adorons le travail du sol et c’est important pour nous de pouvoir essayer de faire un partage avec les jeunes surtout sur la pratique agroforestière. Actuellement, avec les 10 hectares, nous voulons contribuer à la valorisation des terres avec des cultures maraîchères et vivrières. Nous supposons que c’est un début et ceci va augmenter au fur et à mesure que nous verrons l’implication de nos frères et sœurs ici à kokoté »

le porte parole de la localité

Pour le Secrétaire Général de Commune Est Mono 3, Gao Pékilahn représentant le maire, le développement des zones rurales est un facteur qui va beaucoup plus retenir les jeunes ruraux.

Il a donc exhorté les jeunes de la localité à s’intéresser à la terre et à ne pas rechercher une vie épanouie ailleurs. 

Pour préserver l’environnement, Brangama Ditorga mise sur des variétés améliorées de plantes cultivées au Togo

Même appel lancé par  le président du CVD de kokoté GNANKOSSAN KODJO  à ses concitoyens.

“Tout est dans la localité où nous  sommes nés”, a-t-il martelé.

« Les jeunes de kokoté doivent s’accaparer les pratiques d’agro-foresterie d’AGIR GROUP ASSOCIATION. Celles-ci apportent des effets bénéfiques tant pour les écosystèmes que pour les productions agricoles supplémentaires (bois, fourrage, fruits…). L’agriculture est le secteur le plus rentable et le moteur de tout. », conclu-t-il.

Il faut noter que cette séance d’échange avec la population de Kokoté dans la commune Est Mono 3, a pris fin avec un don  de maillots et de ballons de l’association  aux jeunes de kokoté.

Edem k.  de retour de kokoté


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here