Togo/Prévention de l’intoxication au plomb : Les contributions des Journalistes s’avèrent nécessaires

La 10ème Semaine internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb a été célébrée en différé par le Togo.

Après les acteurs de la société civile, ce vendredi à Lomé, dans les locaux de l’OMS Togo, c’était autour des professionnels des médias et de quelques membres du Réseau des médias africains pour la promotion de la santé et de l’environnement (REMAPSEN) du Togo  d’être informés de l’initiative de l’Alliance mondiale pour l’élimination des peintures au plomb, dirigée conjointement par le Programme des Nations Unies pour l’environnement et l’OMS.

En effet le plomb est un substance dont la toxicité est bien connue et qui a de nombreux effets sur la santé, en particulier sur le système nerveux, sur l’appareil cardiovasculaire, sur l’appareil digestif et sur le sang.

L’exposition au plomb coûte 319 millions de dollars chaque année au Togo

Les jeunes enfants y sont particulièrement vulnérables car ils y sont plus exposés que les adultes et car le plomb a une incidence sur le développement cérébral, ce qui peut entraîner une réduction des capacités intellectuelles.

Selon les estimations de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, l’exposition au plomb a provoqué en 2017, 1,06 million de décès et la perte de 24,4 millions d’années de vie en raison des handicaps et des décès attribuables aux effets à long terme du plomb sur la santé, les régions en développement étant les plus touchées.

Bien que les effets nocifs du plomb soient communément admis et que de nombreux pays aient pris des mesures, l’exposition au plomb, en particulier pendant l’enfance, reste un problème important pour les soignants et les responsables de la santé publique partout dans le monde.

Les peintures contenant une forte concentration de plomb sont une source importante d’exposition au plomb, en particulier chez les enfants. Ces peintures sont encore largement disponibles et utilisées dans de nombreux pays à des fins décoratives, bien qu’il existe des peintures de bonne qualité sans plomb ajouté.

Togo/Intoxication au Plomb : L’ONG  »les Amis de la terre » plaide pour une réglementation nationale d’ici 2022

Au vue de cette situation pour le Professeur TCHALA, il est important que tous les leaders d’opinion y compris les Journalistes s’approprient ce problème pour sensibiliser davantage.

« La 10ème Semaine internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb édition à laquelle le Togo prend part est une occasion d’éveiller la conscience du public sur l’intoxication et permettre aux autorités de prendre les mesures nécessaires pour faire face à ce phénomène. », a affirmé M. TCHALA Matiyou, Expert sur les polluants organiques persistants (POPs).

Aussi a-t-il ajouté « Il était donc nécessaire d’inviter les leaders d’opinion, c’est à dire les Journalistes à sensibiliser la population sur les risques et dangers liés à l’exposition au plomb pour un changement de comportement dans la manipulation de ce métal lourd. Au travers de nos communications, ils ont pu à mieux cerner les voies d’exposition et les impacts du plomb sur la santé humaine et l’environnement. »

Pour AMEGADZE Kokou Elorm, Juriste environnementaliste il est important que les autorités invitent les  fabricants et importateurs de peintures à se conformer : à la loi-cadre sur l’environnement en matière de gestion des déchets et aux prescriptions des autorités compétentes des armes chimiques et de transport, de traitement, de stockage et d’élimination des déchets au plomb.

AMEGADZE Kokou Elorm, Juriste environnementaliste

Selon le juriste, les normes mondialement connues, le taux du plomb ne doit pas dépasser 90 PPM à cause de ses effets sur la santé et l’environnement. Malheureusement une récente étude menée au Togo confirme que « plus de 30% de la peinture commercialisée contient des concentrations en plomb supérieure à 90 ppm »

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents