Accueil Actualité Togo : Grâce au projet EJV, Atchou Joséphine fait un bénéfice de...

Togo : Grâce au projet EJV, Atchou Joséphine fait un bénéfice de 80 milles FCFA par semaine dans la transformation des poissons

1046
0
Atchou Joséphine, bénéficiaire du projet EJV

Pagne fortement noué, le foulard soigneusement fixé sur la tête cache mal le visage marqué par le manque de sommeil d’ Atchou Joséphine bénéficiaire du Projet d’opportunité d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) dans les plateaux.

Très battante, elle ne se donne pas du repos quant il s’agit de travailler pour subvenir aux besoins de sa famille.

Depuis sa subvention avec le Projet d’opportunité d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) initié par  l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), maman Joséphine se lève  à 4 heures du matin de  sa maison à Atchakoè1 dans le canton de Ountivou (67 km à l’est de la ville d’Atakpamé) , pour  le   lac de Nangbéto , endroit où elle se procure du poisson frais qu’elle prend le temps de frire avant-vente dans plusieurs marchés d’Atakpamé dont le carrefour d’Agbonou. 

« Si je ne suis pas là au plus tard à 5 heures, c’est presque foutu pour cette journée, je ne ramasse que des miettes », explique-t-elle.

Alors qu’on entend les mosquées appeler pour la prière, le lieu se remplit de plus en plus de femmes qui arrivent en grandes masses pour se ravitailler en poissons frais. Pour l’écrasante majorité, elles viennent de plusieurs villages d’Atakpamé.

Toujours sourire aux lèvres, avec un sens de l’humour hors du commun, la mère de 6 enfants est un exemple grâce à son bénéfice très apprécié.

Togo/ANADEB : 24 villages enregistrent de belles avancées dans l’atteinte des objectifs du projet EJV dans les plateaux

« C’était assez difficile pour moi de prendre soin de ma famille et de mes 6 enfants. Nous étions dans une situation de vulnérabilité totale, avant l’arrivée de ce projet. Nous avons en tant que femmes travaillé pour notre communauté. Il nous a été promis qu’à la fin des travaux, nous bénéficieront d’une subvention de 60.000 francs CFA pour le démarrage de nos propres activités qui pourront nous générer des revenus plus tard. Aujourd’hui, c’est chose faite : nous avons déjà pris les subventions. Après les THIMO, grâce à mon épargne de 45 000 FCFA et en plus de la subvention qu’on m’a donné, je me suis lancé dans la transformation des poissons frais en poissons frits. Je m’en approvisionne au niveau du lac nangbéto et cela me rapporte par vente jusqu’à 60 000 voire 80 000 FCFA chaque semaine », affirme la dame.

Selon M. DJORI ADJEI Kwami Joel, son coach interrogé par vert-togo.com, elle fait partie de la meilleure promotion qui a vite fait de gonfler son chiffre d’affaire.

Togo : A sokodé , l’ANADEB renforce les capacités financières des groupements de femmes engagées dans la transformation de manioc

« Atchou Joséphine est une femme qui a vite assimilé les notions de coaching qu’on leur inculquait. Ceci a vite rejailli sur ses activités surtout la transformation des poissons qui a en un temps record augmenté ses revenus qu’elle n’a pas hésité à réinvestir dans la vente et l’achat de l’arachide. Une activité également qui lui permet de pouvoir assurer son rôle de femme. Mère de 6 enfants, elle contribue énormément pour la survie de son foyer. »

Atchou Joséphine indique en effet que cette activité lui permet d’entretenir sa famille en toute dignité. Avec cette recette, la bénéficiaire du projet EJV compte encore agrandir ses activités.

Il faut noter qu’ils sont plus de 1200 jeunes et femmes, répartis dans 25 villages de la Région des Plateaux, qui ont pour l’instant, réussi à créer une Activité génératrice de revenus (AGR) dans le cadre du projet d’opportunité d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) sur les 41 villages bénéficiaires. L’initiative a été financée par la Banque Mondiale et pilotée par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB).

Edem Kolani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here