Accueil Actualités Togo : désormais, les producteurs de maïs de Sévagan pourront mieux rendre...

Togo : désormais, les producteurs de maïs de Sévagan pourront mieux rendre leurs sols plus fertiles

556
0

Une formation  en techniques de fertilisation des sols et en gestion d’une micro-entreprise s’est déroulée , du 10 au 21 février derniers à Sévagan à 10 km de Vogan à l’intention des membres de l’Union Cantonal des Coopératives de Producteurs de Maïs de Sévagan (UCCPM-Sévagan). Apprend-on de l’ATOP.

Axée sur le thème « Les techniques de fertilisation biologique des sols fortement dégradés et en gestion d’une micro-entreprise », cette rencontre est organisée par le CCPM-Sévagan, en collaboration avec la direction préfectorale de l’Agriculture, de la production animale et halieutique et financé par le Fonds National d’Apprentissage, de Formation et de Perfectionnement Professionnel (FNAFPP).

Cette session de formation vise à accroître le niveau de connaissance des producteurs de manioc et de maïs, leur apprendre à utiliser des méthodes simples pour fertiliser le sol en vue d’augmenter le rendement.

Il s’agit également de renforcer leurs compétences en éducation financière devant leur permettre de bien vendre les produits pour devenir de véritables entrepreneurs agricoles.

Elle s’inscrit dans la mise en oeuvre du PND notamment en ses axes 2 et 3 respectivement relatifs au « développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives » et à « la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion ».

LIRE AUSSI: Le Maroc soutient le Togo dans l’élaboration des cartes de fertilité des sols agricoles

Pendant les travaux, les participants ont été outillés sur des thématiques telles que « la fertilisation des sols : pourquoi fertiliser » ; « la fertilisation minérale » ; « la fertilisation organique » ; « la gestion intégré de fertilité des sols » ; « les pratiques des systèmes de cultures restaurateurs de la fertilité des sols : cas des légumineuses » et « les itinéraires techniques améliorées de production du manioc et de l’association maïs-manioc ».

Ils ont aussi appris à gérer une micro-entreprise par des communications axées sur « la technique de vente des produits » ; « la tenue d’une comptabilité simplifiée » ; « la gestion de l’épargne » ; « la gestion des financements » et « la gestion d’une entreprise coopérative ».

Le chef du canton de Sévagan, Togbui Agbodji Sébastien Dougbé II, et M. Séwonou Amévi représentant le maire de la commune de Vo 4 ont salué cette initiative.

Ils ont exprimé leur gratitude à la CCPM-Sévagan et au FNAFPP pour leur détermination à faire du producteur agricole un entrepreneur engagé.

L’assistant Service communication et Relations Publiques du FNAFPP, Akondo-Ali Ambroise et le directeur général du cabinet Elotié Consuit, Barondibou Daniel ont, de leur côté, exprimé leur reconnaissance au CCPM-Sévagan pour cette activité qui accompagne le gouvernement togolais dans la mise en oeuvre du PND.

Ils ont rassuré de leur disponibilité à toujours œuvrer aux côtés du comité pour l’autonomisation des populations de la préfecture. Ils ont invité les bénéficiaires à partager les acquis et connaissances de la formation avec leurs proches et amis exerçant la même activité pour le développement et le progrès de leur activité et une solution durable au problème de dégradation de la fertilité des sols constaté.

Avec ATOP


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here