Santé: Les aliments ultra-transformés, des alliés numéro 1 de l’obésité et du diabète

Les adultes qui consomment les plus grandes quantités d’aliments ultra-transformés ont un risque plus élevé de 31 % de souffrance due à l’obésité, de 37 % d’atteinte de  diabète et de 60 % d’hypertension artérielle.

Apprend-on d’une   nouvelle recherche  commandée par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC qui stipule que les adultes qui consomment les plus grandes quantités d’aliments ultra-transformés ont un risque plus élevé de 31 % de souffrir d’obésité, de 37 % d’être atteints de diabète et de 60 % d’hypertension artérielle.

Selon la Fondation, une alimentation riche en aliments ultra-transformés est associée à l’obésité, au diabète et à l’hypertension artérielle, des facteurs de risque des maladies du cœur et de l’AVC.

LIRE AUSSI: Le virus du sida chez des souris infectées éliminé par des chercheurs

La Fondation explique que les aliments ultra-transformés contiennent beaucoup d’ingrédients ajoutés et qui ont subi une panoplie de traitements. Il s’agit, par exemple, des croustilles, des bonbons, de la crème glacée, des céréales à déjeuner sucrées, des soupes emballées, des croquettes de poulet et des hot-dogs.

Ces aliments contiennent peu d’aliments entiers, voire aucuns. Ils sont souvent riches en calories, en sucres libres, en sodium ou en gras saturés. La Fondation signale qu’ils sont fortement présents dans l’offre alimentaire, peu coûteuse et intensément publicisés.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents