Réduction des feux de brousse à Assoli : La Direction préfectorale de l’environnement se fixe de nouveaux objectifs

Au Togo, les feux allumés par les paysans ou les éleveurs continuent de faire des ravages. Aux dernières nouvelles, cette année plus précisément le 31 octobre dernier, c’est le site de reboisement du flanc d’une montagne dans la préfecture d’Assoli qui a été détruit par le feu. L’information nous la tenons de nos confrères de l’Agence Togolaise de Presse.

Togo: les raisons qui obligent les paysans à recourir aux feux de brousse

C’est à une cinquantaine de mètres à l’est de la nationale N°1 en venant de Sokodé (sud) que les flammes se sont propagés à une grande vitesse sous l’effet du vent. Le lendemain, le constat était amer. Le feu a ravagé tout sur son passage.

Le confrère a indiqué qu’il s’est agi d’une plantation (réserve) d’eucalyptus, de Khaya, de Gmelina, de Néré (Parkia Bigloboza) et de Tali (Erytophleum) qui etait complètement consumée par le feu. A certains endroits, on pouvait également voir des insectes, des lézards, des souris et même des oiseaux tués par les flammes. Un vaste terrain dénudé était perceptible sur des centaines de mètres.

Togo/Environnement : Les feux de brousse, différents des feux criminels

Face à cette situation le lieutenant Tagba Pyabalo, le directeur préfectoral de l’environnement et des ressources forestières a invité la population à réaliser des pare-feux de 6 à 20 mètres autour de leur plantation ou de leur champ pour empêcher les feux de brousse de les atteindre en ces temps de sécheresse.

Il a aussi dit que ceux qui se trouve dans l’obligation de faire les feux de brousse, de la faire dans les matinées entre 9H à 11H ou les soirs entre 16H à 18H pour limiter des dégâts.

Avec ATOP

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents