Le Togo, dans une nouvelle politique agricole d’ici 2030

Accélérer  la croissance économique du Togo par le biais de l’agriculture Togolaise est devenue une réalité depuis la mise en Œuvre du PNIASA, le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire.

Dans la dynamique du gouvernement Togolais de parvenir à une agriculture moderne, durable et à haute valeur ajoutée au service de la sécurité alimentaire nationale et régionale, il a été élaboré une nouvelle politique agricole qui couvre la période 2016-2030. Cette politique va permettre au Togo d’avoir une économie forte, inclusive, compétitive et génératrice d’emplois décents durables capables de réduire la pauvreté et la vulnérabilité particulièrement en milieu rural.

Sur la base des leçons apprises et des résultats enregistrés dans la mise en œuvre du PNIASA un nouveau cadre de référence a été élaboré avec de nouvelles perspectives : il s’agit du PNIASAN, le Programme National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle.

Cette deuxième génération du Programme National d’Investissement Agricole qui couvre la période 2017-2026 prend en compte non seulement le volet sécurité alimentaire, mais aussi celui relatif a la nutrition.

Le ministre en charge de l’Agriculture Ouro Koura Agadazi a estimé que cette élaboration s’est faite dans un esprit de concertation et de partage et a regroupé toutes les parties prenantes notamment les acteurs publics et privés, les organisations de la société civile, les organisations paysannes, les communautés à la base de même que les partenaires techniques et financiers.

Il a également indiqué que ces nouveaux enjeux et défis sont entre autres l’ouverture des marchés, la croissance démographique galopante, lé dérèglement climatique, la compétitivité et l’inclusion sociale.

Il s’agit donc dans une certaine mesure de changement du paradigme en faveur d’une intensification de la production agricole dans le respect de l’environnement richesse dans l’intérêt de toutes nos laborieuses populations a-t-il ajouté.
L’Objectif assigné au secteur agricole voudrait qu’il prenne toute sa part dans l’émergence du Togo et qu’il contribue, en valorisant au mieux ses atouts et ses potentialités, à l’accélération de la croissance économique, à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations tout en assurant l’inclusion sociale et le respect de l’environnement a indiqué komi Selom Klassou.

Les résultats de la mise en œuvre du PNIASA ont certes permis au pays de réaliser une croissance agricole annuelle d’au moins 06% jusqu’en 2016 et des excédents au niveau des productions de l’amélioration progressive des revenus des producteurs familiaux.

Kofi Meser
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents