Accueil Actualité Le Rapport sur l’état de l’environnement marin au Togo en cours de...

Le Rapport sur l’état de l’environnement marin au Togo en cours de validation à Lomé

218
0

Pour contribuer à l’édification d’un mécanisme de surveillance et de mesure des progrès dans le cadre du suivi des objectifs de développement durable ainsi que de la mesure de la durabilité environnementale et écologique du Togo, le Projet d’Amélioration du Système d’Information Environnementale du Togo (PASIET) a été  formulé et exécuté.

A cet effet, le PASIET a produit le premier rapport sur l’état de l’environnement du Togo (REET).

Dans ce rapport, le chapitre 6 est consacré à l’environnement marin et côtier. Ainsi, un appui a été sollicité pour pousser le travail à l’élaboration du premier Rapport sur l’état de l’environnement marin (REEM) du Togo, conformément à l’atteinte de l’ODD 14 lié aux océans à l’image des 3 pays pilotes en Afrique de l’Ouest, tous parties à la Convention d’Abidjan ; il s’agit du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Bénin.

Convention d’Abidjan : Le Togo vers une élaboration de ses plans d’action

 En effet, ces trois (03) pays ont bénéficié de l’appui du  projet MAMI WATA qui a pour objectif la  mise en œuvre par la gestion et l’application de la protection côtière et la mise en valeur des océans   ce qui contribue à jeter les bases d’une politique de gestion intégrée des océans au sein des pays membres de la Convention d’Abidjan, conformément à la décision CP12/7 de la COP12 relatif à la Politique de Gestion Intégrée des Océans.

L’élaboration de ce Rapport sur l’état de l’environnement marin  ( REEM)  doit se faire en suivant une méthodologie adaptée, conforme à la norme sous régionale et internationale, qui doit être maitrisée par l’ensemble des parties prenantes du processus d’élaboration de ce rapport.

C’est  dans le  cadre, de l’élaboration de ce document qui  reflète véritablement l’état de l’environnement marin au Togo  qu’une formation de 4 jours  a débuté ce mardi à Lomé.

Togo / Installations anarchiques sur le littoral : passé le délai de 6 mois, les contrevenants s’exposeront à la rigueur de la loi

Organisé par l’Agence nationale de la gestion pour l’environnement (ANGE) en collaboration avec   le ministère en charge de l’environnement et des ressources forestières, il  s’agira   de former le personnel sur les concepts scientifiques du Rapport et de  définir le calendrier d’activités pour la réalisation du REEM, ainsi que l’évaluation des réponses stratégiques de la société civile.

« Ce REEM constitue une base sine qua non pour la planification des projets/programmes de développement, une évaluation environnementale spécifique axée sur un examen périodique de la santé et de l’état d’un certain nombre d’éléments clés composant le milieu marin, un élément essentiel du cycle de gestion intégrée des océans (GIO). Ainsi, Les rapports doivent être élaborés régulièrement afin de faciliter l’évaluation des effets produits par les mesures de gestion existantes et d’identifier les nouvelles évolutions environnementales susceptibles de porter préjudice à l’état de l’environnement marin. »,  a expliqué M . Logossou Serge, chargé  des finances et représentant du secrétaire  exécutif de la Convention d’Abidjan.

Le premier Rapport sur l’état de l’Environnement du Togo validé

Pour Amoussou Alison , Coordonnateur du Projet  MAMI WATA, cette élaboration du REEM fait partie intégrante du projet MAMIWATA  , projet sur la gestion du milieu marin qui est encore la mise en œuvre par la gestion et l’application de la protection  côtière et la mise en valeur des océans.

« Ce  projet a diverses composantes dont le renforcement des capacités qui se fait au Togo. Donc il s’agira d’évaluer si cet environnement est dégradé ou bien préservé, à décrire les pressions potentielles qu’il subit, mais aussi à rassembler les organismes impliqués dans la gestion et le développement du littoral et du milieu marin, afin de favoriser un développement durable. »,a t-elle précisé.

Pour information, à l’issue de sa validation au Togo , le REEM sera diffusé auprès des parties prenantes concernées, dont les moyens de subsistance et les activités se déroulent dans l’environnement marin et côtier.

 

Edem K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here