Accueil Actualité Le Bénin et le Togo se donnent la main pour une...

Le Bénin et le Togo se donnent la main pour une meilleure gestion du bassin du Mono

725
0

Le Bénin et le Togo se sont officiellement donnés la main pour assurer une meilleure gestion du bassin du Mono.  En effet, la cérémonie d’inauguration de cette infrastructure s’est tenue le jeudi 31 octobre au siège de la Direction générale de l’Eau, rapporte la presse officielle béninoise. Ceci  grâce  à l’appui technique et financier de la coopération allemande à travers la Giz.

D’une superficie de 24.000 Km², le Bassin du Mono est partagé par le Bénin et le Togo. Pour assurer une bonne gestion de cette ressource en eau, les deux pays à travers leurs chefs d’Etat ont convenu le 30 décembre 2014, de la convention portant statut du Fleuve Mono et création de l’Autorité du Bassin du Mono.

LIRE AUSSI: Togo/Fleuve Volta : L’ABV accorde une attention particulière à la gestion des ressources humaines

 «…La détermination du Togo dans la mise en œuvre de cette vision commune de gestion concertée des ressources en eau partagée du fleuve réserve ni ambiguïté. Le Togo veillera à remplir ses obligations», a promis Kanfitine Issa Tchédé, le ministre togolais de l’Eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, tout en conviant les parties prenantes au maintien du dialogue pour une bonne gestion concertée des ressources en eau partagée du fleuve Mono.

«La mission que nous assignons à l’ABM ne pourra se réaliser sans l’appui des partenaires au développement ».

Dans son intervention, le ministre béninois de l’Eau et des mines et président en exercice du Conseil des ministres de l’Eau et des Mines, Samou Seidou Adambi, n’a pas manqué de rappeler au Directeur exécutif de l’ABM, Nicolas Gnankpaou et à son adjoint, les grands chantiers à entamer dès leur prise de fonction.

LIRE AUSSI: Le Togo adhère à l’accord de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer

 Il s’agit, entre autres, de la construction et la mise en place effectives du Forum des parties prenantes au développement du bassin du Mono, la sensibilisation et l’information de la Mono est sans population sur le fonctionnement et le rôle de l’ABM, la participation de l’ABM aux rencontres nationales et internationales, l’élaboration du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin du Mono, la protection et la sauvegarde des ressources en eau et des écosystèmes associés du bassin du Mono contre tous les types de pollution, l’appropriation par l’ABM des dossiers sur des projets structurants existant déjà entre les deux pays en matière de mise en valeur des eaux du bassin.

Selon l’Organisation des Nations Unies, 90% de la population mondiale vit dans des pays qui partagent un ou plusieurs bassins versants avec leurs voisins alors que les 267 bassins versants qui traversent une ou plusieurs frontières représentent 45,3% de la surface du globe. S’agissant de l’Afrique de l’Ouest, elle compte 25 des 60 bassins transfrontaliers d’Afrique.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here