Forum national de redevabilité : Un débat public organisé en prélude

Le Projet de Développment de Gouvernance Minière (PDGM) avec l’appui financier de l’ITIE TOGO, l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives au Togo sont à pied d’œuvre pour la tenue du forum national de redevabilité du secteur minier au Togo.

En prélude à la cérémonie d’ouverture du Forum qui se tiendra ce mercredi à Lomé, Les acteurs des deux entités de développement et de règlementation prennent part depuis ce mardi matin à un débat public sur les résultats de la mise en œuvre de l’ITIE TOGO meublé de divers panels à savoir l’expérience de la transparence dans des contextes troublés par des conflits socio économique et politique, les retombées de la mise en œuvre de la Norme ITIE sur les conditions de vie sociale dans les communautés proches des sites d’exploitation minière : cas de la préfecture de Vo , les leçons tirés de la mise en œuvre de l’ITIE pour améliorer la gouvernance du pays et accroitre la contribution du secteur extractif dans l’économie nationale.

Ce débat public a indiqué les organisateurs vient marquer la clôture de la campagne de dissémination qui s’est déroulé à l’intérieur du Togo.

« En prélude au forum proprement dit, ce a quoi nous assistons, c’est plutôt le débat national sur les résultats de la mise en œuvre de l’ITIE TOGO. Car chaque année après la publication des rapports ITIE TOGO nous organisons une campagne de dissémination et au cours de cette campagne nous avons toujours réalisé des débats autour des résulats autour de ces rapports, pour les rapports 2014 et 2015 ca été le cas. Nous avons organisé ces débats publics à l’intérieur du pays, dans les régions administratifs et dans les localités minières. Ce débat national d’aujourd’hui clôture la campagne de dissémination qui a été effectué à l’intérieur du pays » a confié Didier AGBEMADON, Coordonnateur National de l’ITIE TOGO.

Et de préciser »Nous voulons à travers la présentation recueillir les avis du public des parties prenantes sur les bonnes manières de la gouvernance du secteur extractif du Togo et des finances publics. Ce qu’on peut retenir dans la mise en œuvre de l’ITIE c’est qu’on a su constater que l’état a fait beaucoup d’efforts pour que les principes de l’ITIE soit intégré dans les systèmes nationaux de la gouvernance, le cas des lois est déjà un cas sur le développement des industries minières , la lutte contre la corruption pour assainir l’environnement des fiances publiques, et la loi sur la transparence , nous avons constaté également que l’état a pris des dispositions pour créer des institutions financières le cas de l’OTR c’est suite aux anomalies dans les deux premiers rapports de l’ITIE que l’état a décidé de créer ces sortes d’institution »

Pour information les deux premiers rapports ITIE 2010 et 2011 ont révélé qu’avant la mise en œuvre de l’ITIE, le gouvernement avait pris des dispositions légales pour prélever des parts sur certaines taxes qui devaient revenir aux collectivités locales pour le développement économique et social de leurs localités.

Hector Nammangue

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents