Des femmes renoncent à avoir des enfants pour sauver la planète

Savez-vous qu’aux états unis, il existe des femmes qui considèrent que la surpopulation a des effets dévastateurs sur le réchauffement climatique ? Bah ! Oui ! Ces femmes, dénommées des ‘’Green Inclinations No Kids’’ ont décidé de ne pas procréer pour sauver la planète.

À en croire une étude menée par le centre d’étude sur le développement durable, publiée dans Environmental Research en juillet 2017, une famille américaine qui choisit d’avoir un enfant de moins fournit le même niveau de réduction des émissions de Co2 que 684 adolescents qui décident de recycler leurs déchets durant le reste de leur vie.

Pour les GINKS, refuser de faire des enfants est un geste militant. Cela revient à alléger son empreinte climatique, à refuser de peser dans l’explosion démographique, à moins participer à l’épuisement des ressources naturelles de la planète. Certaines militantes vont même jusqu’à soutenir que la seule issue possible est la stérilisation définitive, pour les femmes et la vasectomie pour leurs comparses masculins.

Interrogée par TV5 Monde, Lisa Hymas la fondatrice de Ginks affirme que « la maternité devrait être plus réfléchie. Il s’agit d’un choix qui va-au-delà d’un besoin personnel égoïste, mais qui doit aussi prendre en compte l’intérêt de tous.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents