Accueil Actualité Couvre-feu dans le grand Lomé : Les propriétaires de bars essaient de...

Couvre-feu dans le grand Lomé : Les propriétaires de bars essaient de garder le moral

515
0

Quand on sait que fêtes de fin d’année rime avec chiffre d’affaires conséquents, notamment pour les propriétaires de bars, la surprise de l’année 2020 est de taille.

Les propriétaires des bars ne s’attendaient pas du tout à voir leurs chiffres d’affaires chuter surtout en ces périodes. Depuis la décision qui interdisait les rassemblements et donc la consommation sur place dans les bars, soit du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021, bon nombre de ces entrepreneurs dans le secteur informel ont du mal à gérer cette situation.

Toutefois certains d’entre eux, que nous avons interrogés, ont compris cette mesure salvatrice du gouvernement et profitent pour sensibiliser leurs collègues. C’est le cas d’Éric Gakli, propriétaire du Bar Sagesse à Adéticopé . « Je ne suis ni résigné ni déçu. Quand je vois le comportement d’une partie de la population à Lomé, je me dis qu’ils n’ont toujours pas compris et ce n’est pas au gouvernement seul de faire cette sensibilisation. Mais cela nous revient à tous. »

Togo : comprendre le couvre-feu décrété par le gouvernement

L’établissement qu’il a repris en août 2017 fonctionnait bien jusqu’à cette année. Avec l’appel que le gouvernement togolais a pris au sérieux en instaurant des mesures fermes, Eric a opté pour de la vente à emporter pour garder le contact avec ses clients. « Avec ce couvre-feu, nous travaillons bien en vente à emporter. Ce deuxième couvre-feu est plus souple, il y a davantage de trafic », explique le tenancier de bar.

Plus de 79.758.000 cas d’infection au Covid-19 ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie en décembre 2019, dont au moins 50.405.700 sont aujourd’hui considérés comme guéris, selon l’Organisation mondiale de la santé.
A la veille des fêtes de fin d’année, l’OMS, par la voix de son Directeur Général, Tedros Adhanon Gebreyesus, a demandé aux pays africains de ne pas être complaisants en ce moment critique de la pandémie.

Togo / Covid-19 : ne pas baisser la garde en cette période de fin d’année

Le Togo a pris la mesure de cette crise sanitaire inédite. Le pays a interdit les rassemblements de plus de 15 personnes, les évènements culturels et commerciaux (spectacles, campagnes publicitaires, etc.) et des célébrations (mariage, baptême, etc.) sur toute l’étendue du territoire national. C’est ainsi que la célébration de cultes a été réglementée pendant cette période : un jour par semaine (vendredi pour les musulmans et dimanche pour les chrétiens). Par contre, sont autorisées les célébrations du 31 décembre 2020 et du 1er janvier 2021 et la quinzaine commerciale sous un format réduit, dans le strict respect des mesures barrières et des horaires du couvre-feu.

Hector Nammangue


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here