Accueil Actualité Togo : Revue de presse Economique, Environnementale et de Santé ...

Togo : Revue de presse Economique, Environnementale et de Santé du 09 Mai 2018

306
0

L’actualité Togolaise en début de semaine sur les plans économiques, sanitaires et environnementaux est marquée respectivement par l’affaire de Bolloré qui revient et ne cesse de défrayer la chronique.

Sur le plan socio- économique, le bihebdomadaire Le Correcteur titre «  Enquête exclusive : Bolloré , Faure, Gafan ,Bolouvi , l’axe de la grande corruption et du pillage du port de Lomé »
« Estimées à 800 000 euros, celles-ci auraient pourtant été facturées seulement 100 000 euros sur instruction données par Vincent Bolloré et Gilles Alix » indique le bihebdomadaire.

Le sujet intéresse également l’hebdomadaire Le Combat du Peuple qui le traite sous plusieurs angles le journal titre à cet effet « Dossier : Les dessous de la concession des manutentions portuaires au Togo : les démêlées de Bolloré avec la justice française : le rôle des médias »

Sur le plan sanitaire, le quotidien privé Liberté titre « Détournement et abus de pouvoir : le personnel du CHR Dapaong exige le départ de l’agent comptable, Lawadan »
«Plusieurs administreurs à la tête de certains établissements publics et sociétés constituent des casse-tête pour ces structures qui souffrent de mauvaise gestion. Souvent avec le soutien de certaines autorités » fait remarquer le journal dès son entame et ajoute :

«Au rang des personnes qui se croient inamovibles, figure l’agent comptable du CHR Dapaong, Lawadan Apetogbo qui n’accepte pas d’être muté malgré les multiples manifestations du personnel exigeant son affectation » informe le quotidien.

Le quotidien Togo Matin aborde le même sujet sanitaire et rédige un éditorial qui figure à sa une,il titre « Pour la santé des praticiens hospitaliers …Buvons»

«Les travailleurs du secteur de la santé, membres du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ont décidé de retourner dans les centres de santé en attendant que le gouvernement ne s’attèle à satisfaire toutes leurs revendications. Cette bonne nouvelle, cet ouf de soulagement survenu en début avril dernier avec le gouvernement d’aboutir» clame l’auteur dès l’entame de l’article.

«La décision se justifie également par la volonté des patriciens hospitaliers de soulager les peines de la population qui est la victime première des grèves. Selon les dires du secrétaire général du SYNPHOT, Dr Gilbert Tsolenyanu au terme d’une Assemblée Générale : « un consensus a été trouvé. Le gouvernement est d’accord sur le principe de bonification pour les agents contractuels ayant travaillé dans les structures publiques » précise l’auteur de l’éditorial.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here