Togo/PAGE : 4 ministères dotés bientôt d’une cartographie des risques et d’un plan d’audit

Ce sera l’aboutissement d’une formation professionnelle approfondie, en deux phases, qui se tient du 16 au 20 mars 2020 à Lomé.

Organisé par l’Inspection générale des finances (IGF), la rencontre, sous le format d’un séminaire d’une durée globale de cinquante (50) jours ouvrés, est financée par la Banque mondiale et l’Union européenne à travers le Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE), dans sa sous-composante 3.1 «Renforcement des capacités des Institutions de contrôle et de redevabilité publique». Apprend-on de l’Union.

Selon la même source , quatre ministères clés – que sont le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, le ministère des Enseignements primaire et secondaire, le ministère des Mines et des énergies et le ministère des Infrastructures et des transports  vont améliorer l’efficacité et l’efficience de leurs  structures de contrôle public par l’introduction de l’approche par les risques dans le cadre de leurs activités, dans un contexte de ressources humaines et matérielles limitées.

LIRE AUSSI: Le Togo veut apporter des solutions durables aux problèmes de développement

Lors de sa phase 1, la formation sera axée sur l’élaboration de la cartographie des risques et va consister à former, pendant cinq (5) jours, les auditeurs ainsi que les managers des quatre ministères retenus, propriétaires des risques, en cartographie de risques. Suivra ensuite le développement d’un plan d’audit basé sur l’analyse des risques et le rapportage (phase 2, d’une durée de quarante-cinq (45) jours). Ici, le formateur va assister les auditeurs formés à élaborer la cartographie des risques des quatre ministères, de façon simultanée, ainsi qu’un plan d’audit pluriannuel pour chacun de ces départements ministériels et à produire les rapports.

Au total, cent (100) personnes sont concernées, dont quarante (40) auditeurs et soixante (60) managers issus des ministères, pour la formation en cartographie des risques. Les quarante auditeurs formés seront répartis en huit (8) équipes de cinq (5) personnes, à raison de deux (2) équipes par ministère, pour l’élaboration de la cartographie des risques et des plans d’audit.

Tout se déroulera dans un échantillon des directions centrales des ministères retenus, sur la période de mars à mai 2020. L’indicateur de performance sera le développement des mécanismes de redevabilité.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents