Accueil Actualité Les négociations préparatoires à la COP26 devront avoir lieu virtuellement

Les négociations préparatoires à la COP26 devront avoir lieu virtuellement

187
0

« En raison de la Covid-19, il est peu probable que le calendrier habituel des réunions à la COP 26 se déroule en personne », a reconnu le  Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.  Avant de préciser que les  négociations préparatoires à la COP26 devront avoir lieu virtuellement.

«  Je sais que ce n’est pas facile mais c’est essentiel en espérant que ces négociations soient menées de façon inclusive et transparente. Nous ne pouvons tout simplement pas permettre à la pandémie de nous empêcher de travailler ensemble sur le chemin crucial menant à Glasgow », a prévenu le chef de l’ONU.

« Même s’il y aura des défis, nous devons nous adapter », a-t-il dit, soulignant que « les enjeux sont trop importants pour faire autrement ».

Le  Secrétaire général des Nations Unies a demandé aux responsables des Nations Unies à travers le monde, de mettre à disposition des bureaux et des lieux de l’organisation afin de permettre à tous les pays de participer aux négociations virtuelles. Il a assuré que l’ONU soutiendra ces négociations de toutes les manières possibles pour garantir leur réussite.

Récompenser les acteurs qui œuvrent contre les effets négatifs des changements climatiques

A neuf mois de la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat (COP 26), prévue en novembre à Glasgow (Royaume-Uni), le chef de l’ONU a souligné, lundi, que 2021 était une « année cruciale » dans le combat contre le changement climatique.

« Le monde reste loin de l’objectif de l’Accord de Paris de rester dans la limite de 1,5 degré Celsius », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. « C’est pourquoi nous avons besoin de plus d’ambition sur l’atténuation, l’adaptation et le financement ».

Guterres estime que la coalition mondiale pour des émissions neutres en carbone doit se développer pour couvrir plus de 90% des émissions de gaz à effet de serre, précisant qu’il s’agit d’un objectif central des Nations Unies cette année.

Climat: L’adaptation et la résilience sont un impératif moral, économique et social selon l’ONU

« La volonté d’atteindre la neutralité carbone doit devenir la nouvelle norme pour tout le monde, partout – pour chaque pays, entreprise, ville et institution financière, ainsi que pour des secteurs clés tels que l’aviation, le transport maritime, l’industrie et l’agriculture », a-t-il expliqué. « Tous les engagements en faveur de la neutralité carbone doivent être appuyés par des plans clairs et crédibles pour les atteindre ».

Il  a également rappelé la nécessité d’une percée en matière d’adaptation et de résilience au changement climatique. « C’est aussi une priorité pour nous tous et pour l’ONU cette année », a-t-il dit, appelant tous les donateurs et toutes les banques multilatérales de développement à augmenter la part du financement de l’adaptation et de la résilience à au moins 50% de leur soutien au financement climatique.

Enfin le  chef de l’ONU a insisté sur le rôle de chefs de file que doivent jouer les pays développés et ceux à forte croissance économique en matière d’ambition climatique. Selon lui, tous les pays doivent proposer d’ici la COP26 au plus tard, des contributions déterminées au niveau national nettement plus ambitieuses, avec des objectifs fixés pour 2030 compatibles avec une feuille de route menant à la neutralité carbone


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here