Accueil Actualité Le forum économique UE-Togo rentre dans l’histoire

Le forum économique UE-Togo rentre dans l’histoire

58
0
Vue partielle de certains cadres et des investisseurs au Forum-UE

Le forum économique Togo-UE  a fermé ses portes ce vendredi à Lomé. Forum historique et premier du genre, il a permis au pays d’échanger avec les investisseurs nationaux, internationaux et de la diaspora, sur les différentes mesures à prendre pour favoriser le développement économique du pays et atteindre les objectifs liés au PND.

Avec près de 1000 participants et présidé par le chef de l’Etat, son excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, le Togo a signé trois accords lors de ce forum notamment : la lettre d’adhésion au centre de développement (OCDE). Cet accord a été signé entre le Ministre de l’Économie et des finances Sani YAYA et le directeur du centre de développement (OCDE).

Ensuite, le lancement de la chambre de commerce et d’Industrie UE-Togo (Eurocham-Togo), et enfin le mémorandum entre la chambre de commerce et d’industrie du Togo et les chambres de commerce et d’industrie européennes. « Ce forum témoigne l’engagement du chef de l’Etat à accompagner le secteur privé à émerger » , a laissé entendre Germain MEBA, Président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT).

Selon lui, l’implication du secteur privé dans le processus de développement économique est une motivation pour aller de l’avant, vu que c’est un changement de paradigme pour permettre la création d’emplois au Togo.Selon lui, l’implication du secteur privé dans le processus de développement économique est une motivation pour aller de l’avant, vu que c’est un changement de paradigme pour permettre la création d’emplois au Togo. Ces discussions sont axées sur le tourisme et l’hospitalité, les Technologies de l’Information et de la communication (TIC), les services financiers, la distribution et la logistique, l’éducation et la formation, la santé et le bien être, l’art sur toutes ses formes ainsi que d’autres. « La vision du président est une vision très claire avec des enjeux du 21e siècle avec l’implication du secteur privé, l’implication des jeunes et de la femme », a dit Mounir MOUAKHAR, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis et Président de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones. 

Selon lui, le développement économique de chaque pays passe par les PME et les PMI. Pour cela, il faut adapter le secteur bancaire à financer les projets émis par les Togolais, car le pays a plusieurs compétences surtout en terme d’énergie, de formation Professionnelle, d’investissement et d’industrie manufacturier. L’appui au secteur privé des pays en développement est aujourd’hui une préoccupation internationale. Ce forum se veut un catalyseur pour favoriser la création d’emplois au niveau local et la croissance économique durable. Pour Germain MEBA, même si tous les projets structurés ne connaissent pas de succès, il est important d’accompagner au niveau national, les détenteurs de ces projets et faire en sorte que ceux qui n’ont pas été accompagné par les grands investisseurs, puissent avoir des contacts fructueux. Toutefois, l’heure n’est pas à la réjouissance surtout que de nombreux défis sont à relever. Et il faut que le pays innove pour améliorer son climat des affaires. Pour cela, la problématique de l’énergie est indispensable. 

Pour Mounir MOUAKHAR, l’Afrique est le continent par excellence des énergies renouvelables, principalement l’énergie solaire. Le pays devra donc déployer les moyens nécessaires pour développer ce secteur prometteur qui favorise la croissance économique. De plus, un regard doit être tourné vers les infrastructures routières ainsi que la connexion internet qui de nos jours est le gage de plusieurs fonctionnements des entreprises. Pour rappel, le Togo ambitionne parvenir à un taux de 100% d’électrification en 2O30 et pour y parvenir le pays est à la recherche de 180 milliards pour la première phase allant de 2018 à 2021

 Emanuel Kokou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here