Accueil Actualité « La Maison de l’Artemisia, pour fédérer un maximum d’acteurs contribuant à...

« La Maison de l’Artemisia, pour fédérer un maximum d’acteurs contribuant à la production d’Artemisia au Togo » , Dzamah Antoine

1680
0
Antoine Kodzo Dzamah, Président de l'Association Maison Artémésia Togo

Portée sur les fonts baptismaux le 1er août 2020, l’association “Maison de l’Artemisia” s’est fixée une mission. Celle de faire connaître les vertus de cette plante médicinale, faire  sa promotion et réguler le secteur au Togo.  Pour en apprendre davantage sur eux, Vert-Togo a rencontré le  président de ladite association,  Antoine Kodzo Dzamah. Il a été abordé avec lui, les questions relatives au secteur de l’Artemisia. Échange…

Vert-Togo : Présentez-vous et votre association?

Kodjo DZAMAH : Je suis Antoine Kodzo DZAMAH, je viens d’être coopté comme Président du Conseil d’Administration de l’association Maison de l’Artemisia Togo (MdA Togo) à l’issue d’une Assemblée Générale Constitutive qui s’est tenue ce 1er Août 2020 et qui a enregistré la présence de plus de 200 participants.

La MdA Togo est une association qui s’est donnée comme but de contribuer à l’éradication du paludisme au Togo par la promotion de produits issus de l’Artemisia, de qualité reconnue et accessibles à toute la population.

Vert-Togo : Pourquoi avez-vous pensé porter sur fonts baptismaux une association sur l’Artemisia au Togo?

K D : Depuis 2015, plusieurs organisations et personnes ont introduit l’Artemisia au Togo, ils ont fait sa culture, sa transformation et sa promotion dans la lutte contre le paludisme, ce fléau qui sévit depuis des temps immémoriaux dans Afrique et qui fait des centaines de milliers de morts chaque année. Ces organisations dénommées CPTCA MdA à Atakpamé, Creuset Togo à Sokodé, Green Power à Kpalimé, Bio délices à Tsevié, Fondacio et Sichem à Lomé et bien d’autres acteurs, ont formé des centaines de personnes pour la culture et la distribution de l’Artemisia dans notre pays. Il était nécessaire de mettre en place un cadre de concertation et d’action pour tous ces acteurs formés d’une part, et d’autre part servir d’interlocuteur auprès des services compétents de l’État pour les actions de plaidoyer.

Vert-Togo : Quelle est la situation de la culture de l’artemisia au Togo?

K D : Nous ne disposons pas de chiffres précis ni sur les superficies cultivées ni sur la quantité produite au plan national, mais nous pouvons affirmer que la culture de l’Artemisia progresse dans notre pays au regard du nombre de personnes formées qui lancent leurs parcelles de culture.

D’ailleurs, c’est un des objectifs de l’association Maison de l’Artemisia – Togo, c’est-à-dire répertorier les superficies d’Artemisia cultivées et évaluer les quantités pouvant être disponibles annuellement.

Vue d’ensemble des membres lors de l’AG

VTG : Face à cette pandémie comment vous vous organisez, vous producteurs de l’Artemisia?

K D : Covid 19 a donné un coup d’accélérateur à la production de l’Artemisia. La demande de tisane d’Artemisia a explosé début avril entrainant la rupture de stock chez un grand nombre de producteurs. Ces derniers sont en train d’agrandir les superficies cultivées pour satisfaire la demande du marché. Des centaines de nouveaux artemisiculteurs ont également été formés et la plupart se sont lancés dans la production de qualité d’Artemisia pour rendre le produit beaucoup plus disponible et à un prix abordable pour les populations.

VTG : Avez-vous connaissance d’une autre association qui fait pareil au Togo ? Sinon quelle est la particularité de votre association ?

Quelques jours avant l’Assemblée Générale Constitutive de notre association, nous avons appris par les réseaux sociaux la création de l’Association Togolaise des Professionnels de l’Artemisia (A.T.O.P.A) dont la naissance, à en croire les initiateurs, « intervient suite à l’efficacité de la plante médicinale antivirale utilisée largement au Madagascar et dans plusieurs régions africaines contre la COVID-19 ».

La particularité de la MdA Togo c’est qu’elle est une association nationale qui fait partie du réseau international de l’Association « La Maison de L’Artemisia » dont le siège est en France. Autrement dit, la MDA-Togo est l’un des pôles de cette célèbre Association française « La Maison de l’Artemisia » qui, faut-il le souligner, est engagée depuis 2013 dans la lutte contre le Paludisme dans le monde et particulièrement en Afrique où plus de 90% de cas sont répertoriés chaque année.

Au sein de ce réseau, nous partageons la même vision : Sauver des millions de vies grâce à l’Artemisia.

Une Maison de l’Artemisia, c’est un pôle de compétences pluridisciplinaires, chargé d’encadrer la diffusion raisonnée de l’Artemisia dans les pays impaludés selon une charte éthique (écologiquement, économiquement et socialement responsables).

Les équipes des MDA organisent, dans le respect de notre charte : des filières, de la culture à la distribution, selon les principes de l’économie sociale et solidaire; des formations agronomiques et médicales selon les données acquises de la science des sensibilisations des populations vulnérables et éloignées des centres de santé; un plaidoyer auprès des autorités locales et nationales.

VTG : Pourquoi on doit prendre de l’Artemisia ?

K D: Un des principes actifs de l’Artemisia est l’artémisinine, une molécule extraite de la plante Artemisia annua pour produire la plupart des traitements pharmaceutiques actuellement disponibles contre le paludisme. L’Artemisia annua et l’Artemisia Afra sont des traitements naturels et efficaces contre le paludisme et utilisés depuis des siècles en Chine et en Afrique australe. En fait la plante est un totum qui contient plus de vingt principes actifs  qui luttent  contre le plasmodium responsable du paludisme. Ceci a été médicalement prouvé par des études cliniques récentes qui ont fait l’objet de publication dans une revue scientifique.

L’Artemisia est aussi utilisé pour soigner d’autres maladies parasitaires notamment la bilharziose (schistosomiase) médicalement diagnostiquées. Et donc l’utilisation correcte de ces plantes surtout dans nos milieux ruraux défavorisés va contribuer à lutter contre la pauvreté, à permettre que nos vaillantes populations soient debout, en bonne santé pour mieux améliorer leurs productions.

Aussi, au-delà de cet intérêt dans la prévention et la lutte contre le paludisme et sa mobilisation récente dans contre la propagation de la COVID-19 (notamment au Madagascar), l’Artemisia est clairement identifiée comme une alternative accessible à tous.

VTG : Quels sont vos ambitions et perspectives pour l’association ?

MDA-TOGO a pour objectif de promouvoir le développement de la filière Artemisia au Togo. Pour ce faire la MdA Togo veut : Fédérer un maximum d’acteurs contribuant à la production, transformation et distribution de produits à base d’Artemisia au Togo ; organiser professionnellement les acteurs de la filière et leur apportant un accompagnement de proximité et en partageant les connaissances scientifiques et techniques ; faire des plaidoyers auprès des autorités sanitaires du Togo en vue de poursuivre des recherches scientifiques sur la production de l’Artemisia pour le traitement du paludisme ; rendre accessible la production de l’Artemisia à toute la population.

 Des propos recueillis par Edem Kolani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here