CTOP: 1000 plants de différentes espèces locales reboisées pour soigner les terres dans la préfecture de la Binah

1000 plants de différentes espèces locales ont été mis en terre ce jeudi dans la forêt sacrée de Kpandoublou dans la commune de Binah 2. Une opération de reboisement qui vient soigner les cinq (5) hectares de terres dégradées dans cette préfecture.

Dénommée campagne ‘Tree planting’ , elle a été organisée par la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP), financée par la FAO à travers le Mécanisme Forêts et paysans (FFF).

D’une manière concrète les initiateurs de l’activité, veulent accroître la participation des organisations de producteurs forestiers et agricoles dans la restauration des forêts et paysages forestiers en Afrique (AFR100).

De fait, les agriculteurs familiaux et les organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA) , premières victimes des dérèglements climatiques dus à la déforestation poussée, se sont montrés très enthousiastes à l’idée de restaurer les 5 hectares des terres agricoles frappées par un appauvrissement.

C’est ainsi qu’une diversité d’acteurs impliqués dans la protection de l’environnement et la restauration s’est mobilisée. Il s’agit du Préfet de la Binah, la Direction régionale de l’Environnement, les communes Binah 1 et Binah 2 , les OPFA, etc.

A en croire les premiers responsables de la CTOP, « Aujourd’hui, le rôle essentiel des agriculteurs familiaux et des OPFA en termes de sécurité alimentaire, de développement rural et de la restauration des écosystèmes mérite d’être reconnu ». , affirme la CTOP.

La Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles compte par ses actions permettre au Togo de tenir son engagement dans la restauration des forêts et paysages forestiers en Afrique (AFR100), restaurer 1 400 000 hectares de terres forestières d’ici 2030.

Il faut noter que deux  évènements majeurs constituent de véritables opportunités aux OPFA togolaises pour montrer leur contribution aux efforts de restauration des paysages forestiers et également pour remobiliser les agriculteurs familiaux.

Il s’agit de la campagne nationale de reboisement 2021 lancée par le Gouvernement togolais le 1er juin 2021 pour accroître significativement la couverture forestière nationale et de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, instituée par l’Organisation des Nations unies et célébrée chaque année en vue de sensibiliser le public aux efforts menés par la communauté internationale pour lutter contre la désertification.

Cette année 2021, la journée sera axée sur la transformation des terres dégradées en terres saines. Un accent sera mis sur la capacité de la restauration des terres dégradées à atténuer les effets des changements climatiques et à contribuer à une reconstruction plus écologique suite à la pandémie de COVID-19.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents