Accueil Actualité Togo : “Ton futur ton climat” change les pratiques agricoles ...

Togo : “Ton futur ton climat” change les pratiques agricoles des maraîchers de Danyi

406
0
Adike Kossi bénéficiaire du projet "Ton Futur Ton Climat"

Deux (2) ans après le lancement du projet “Ton futur, ton climat”, son impact dans la préfecture de Danyi ( région  des plateaux) est déjà notable. Il a permis à plusieurs Togolais de cette localité, d’adopter de meilleures habitudes en faveur de la planète ; et pour cause.

Le projet s’adressait spécifiquement aux jeunes des milieux ruraux et périurbains du Togo, du Bénin et du Burkina Faso.

Son objectif est d’ améliorer leur participation à la mise en œuvre de projets d’adaptation dans les secteurs agricoles et forestiers, lesquels sont fortement touchés par les changements climatiques.

Appuyés par le gouvernement du Québec, le Global Water Partnership et le Secrétariat international de l’eau qui rassemble les citoyens et les organisations engagées et actifs pour la cause de l’eau,  le Projet d’appui aux jeunes pour la protection de l’environnement, de l’eau et des sols réalisé au Togo est axé sur l’éducation, la formation et le renforcement des capacités des jeunes.

L’ambition du projet était de faire des jeunes, des acteurs pour répondre aux enjeux liés aux changements climatiques.

À Danyi , l’usage des pesticides est récurrent

Au Togo, ” Ton Futur Ton Climat ”  s‘est concrétisé à travers le Projet d’appui aux jeunes pour la protection de l’environnement, de l’eau et des sols dans la zone de Danyi Apeyeme. (PAJPEES). Mis en œuvre par l’Association des Jeunes Volontaires pour l’Éducation et la Santé (AJEVES) et coordonné par Eau Vive -Togo, le projet a été profitable à 6 Associations d’environ une centaine  de membres y compris une qui est féminine.

Le Projet d’appui aux jeunes pour la protection de l’environnement, de l’eau et des sols (PAJPEES), a contribué à améliorer les conditions de travail et les revenus de 40 jeunes éleveurs et maraîchers. Ces jeunes maraîchers-éleveurs ont été formés sur la production du compost, à l’utilisation raisonnée des intrants de synthèse et aux techniques de maraîchage agro écologique. Une manière pour le projet de contribuer à l’atteinte des ODD.

Vert-Togo  est allé à la rencontre de l’un des 40 maraîchers-éleveurs à Danyi Apéyémé (185 km de Lomé). Adike Kossi, la trentaine, utilisait toujours des engrais chimiques pour son maraîchage de persils. Aujourd’hui, qu’il a pris goût à l’utilisation du compost, il ne cache pas sa satisfaction.

87% des producteurs togolais utilisent des pesticides

Depuis l’arrivée du projet “Ton Futur Ton Climat”, qui m’a formé sur le compostage, j’essaie à présent d’associer le compost et l’engrais chimique en petite quantité. Selon ses explications, avec l’usage du compost, le rendement de ses cultures maraîchères a nettement augmenté par rapport à ceux issus de l’usage des engrais chimiques, qui par contre donne une récolte qui se fane rapidement, mais également ne permet pas de faire de substantielles économies. Ce maraîcher regrette d’avoir ignoré aussi longtemps ces engrais naturels.

Pour Togbui Tchali XI, chargé du projet “AJEVES” , les objectifs de ce projet ont été atteints dans cette préfecture. Néanmoins, il a évoqué la nécessité d’une mise à l’échelle au vu des sollicitations par d’autres associations d’autres localités environnantes ainsi que la nécessité de prévoir un appui institutionnel au partenaire local de mise en œuvre.

La méthode « Assainissement Total Piloté par la Communauté » (ATPC) a été également au cœur des actions posées par “Ton Futur Ton Climat”. À travers une formation et la réalisation des latrines, les habitants de la localité ont été emmenés à prendre conscience que la défécation à l’air-libre est un risque sanitaire pour tout le monde.

Kofi Meser de retour de Danyi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here