Accueil Actualité Togo /FEM : Pour soutenir la  Cuesta de Bombouaka, le bassin de la rivière...

Togo /FEM : Pour soutenir la  Cuesta de Bombouaka, le bassin de la rivière Kara et le complexe fluvio-lagunaire du littoral , un appel à candidature lancé

295
0

A l’endroit des organisations non gouvernementales, des associations de développement à but non lucratif et des organisations communautaires de base, nationales, et qualifiées, un appel à projets est lancé pour la réalisation de projets liés aux pratiques agricoles résiliente, à la diversité biologique et aux sources d’énergie non polluante.

 Plus précisément, les initiatives localisées dans la Cuesta de Bombouaka (région des Savanes), le bassin versant de la rivière Kara (Kara) et le complexe fluvio-lagunaire du littoral (Maritime) sont visées, qui se situent dans le cadre de la mise en œuvre de la septième phase opérationnelle (2020-2024) du Programme de microfinancements du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/FEM).

Pour ladite phase, l’objectif global du PMF/FEM consiste à soutenir des initiatives communautaires innovantes, inclusives et susceptibles d’avoir de grands impacts sur les populations, et favoriser les partenaires multipartites, au niveau local, «pour s’attaquer aux problèmes environnementaux mondiaux dans les paysages terrestres et marins prioritaires», explique le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), chargée de la mise en œuvre du PMF/FEM.

Et de préciser qu’au cours de cette phase, 70% des ressources disponibles serviront au financement des initiatives localisées au Togo dans les trois paysages prioritaires sus-mentionnés.

De manière générale, souligne l’appel à projets, les activités suivantes seront prioritaires : assurer la viabilité des systèmes de production alimentaires et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes permettant d’accroître la productivité et la production, tout en contribuant à préserver les écosystèmes ; préserver la diversité biologique des semences, des cultures, des animaux, des plantes et des écosystèmes, y compris les forêts et sites sacrés, et favoriser l’accès aux avantages que présente l’utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé ; faciliter l’accès aux sources d’énergie non polluante, abordable et durable, pour l’éclairage, la cuisson et le développement des activités économiques, notamment la production, la conservation, la transformation et la commercialisation des produits agricoles.

Il s’agit, ensuite, de renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et techniques, ainsi que la participation des Organisations de la société civile (OSC) aux processus locaux, régionaux, nationaux et internationaux de gestion des ressources naturelles et de protection de l’environnement ; et de soutenir l’entrepreneuriat vert (création d’emplois verts) en faveur des femmes et des jeunes.

Les initiatives innovantes, portées par les organisations de femmes ou de jeunes, en faveur des couches les plus vulnérables, sont fortement encouragées par le projet.

Le Programme de microfinancements  du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/ FEM) est un programme institutionnel du FEM, mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et exécuté par le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops).

Depuis sa création en 1992, le PMF/FEM apporte des appuis techniques et financiers directs, jusqu’à 50.000 dollars par projet, aux Organisations de la société civile (OSC), pour soutenir les initiatives communautaires qui contribuent à la gestion durable des ressources naturelles les plus vulnérables.

Sur la base du principe action locale, impact mondial, la PMF/ FEM soutient les communautés qui développent des solutions locales pour conserver la diversité biologique, lutter contre les changements climatiques, lutter contre la dégradation des terres, protéger les eaux internationales et gérer les produits chimiques et les déchets. Les activités opérationnelles du programme ont démarré au Togo en 2009.

A ce jour, indique-t-on, le PMR/FEM a financé 104 projets dans le pays, pour un montant total de 2 millions 952 mille 875 dollars.

Pour soumissionner,  consultez  ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here