Accueil Actualité Togo/académie solaire : 3.000 techniciens attendus dans 5 centres retenus...

Togo/académie solaire : 3.000 techniciens attendus dans 5 centres retenus le 24 juin prochain

565
0

Retenue en décembre dernier pour la création d’académies régionales du solaire au Togo, l’entreprise togolaise KYA Energy Group est passée de l’identification des cinq (5) centres de formation –à raison d’un par région économique –, à la sélection et la formation des cinquante (50) formateurs initiaux locaux et le recrutement des trois mille (3.000) techniciens (600 par académie) ; pour annoncer le début des formations des techniciens au lundi 24 juin 2019 dans les cinq (5) centres officiellement retenus. Lit-on dans l’Union Pour la Patrie.

Cette formation, dans le cadre de la composante C du projet CIZO, portera sur les techniques d’installation et de maintenance des kits solaires de dernière génération sous le modèle PAYGO, indique le ministère des Mines et de l’énergie

La création d’académies solaires, répond à la composante C du Projet «CIZO» – ou «Allumer» en langue locale du sud –, d’électrification de la population togolaise, notamment rurale, avec pour objectif de faire passer le taux d’électrification rural de 7% à 40% à l’horizon 2022.

Pour ce faire, le projet s’appuie sur la vulgarisation de la téléphonie mobile pour électrifier rapidement les populations rurales togolaises grâce aux kits solaires individuels PAYGO.

LIRE AUSSI: Les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) menacent l’environnement et la santé publique des Togolais

Le projet, précision officielle de l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER), s’inscrit dans le cadre global des orientations et priorités nationales définies par les autorités publiques afin de fournir l’accès universel à l’électricité en milieu rural à l’horizon 2030.

Il s’inscrit, par ailleurs, dans le cadre de la Nouvelle Donne pour l’énergie en Afrique telle que définie par la Banque africaine de développement (Bad) pour le Continent africain afin de fournir l’accès universel à l’horizon 2025. Sa mise en œuvre devrait contribuer à améliorer les conditions de vie d’environ 2.000.000 de personnes dont une majorité de femmes, en fournissant l’électricité à 300.000 ménages d’ici 5 ans.

Dans ce cadre, chaque académie solaire sera abritée par un centre de formation identifié et remplissant certaines conditions.

Un appel à candidatures des centres de formation a été lancé à cet effet. A l’issue des évaluations des candidatures, les centres de formation retenus sont : le Lycée d’enseignement professionnel et technique (LEPT) de Lomé pour la région Maritime ; le Centre régional d’enseignement technique et de formation professionnel (CRETFP) de Kpalimé pour la région des Plateaux ; le Lycée d’enseignement professionnel et technique (LEPT) de Sokodé pour la Centrale; l’Institut Don Bosco de Kara pour cette région ; et le Centre régional d’enseignement technique et de formation professionnelle (CRETFP) de Dapaong pour la région des Savanes.

La création d’académies solaires se donne pour vocation  d’équiper 1.000 centres de santé et 3.000 petites exploitations agricoles en kits solaires individuels pour l’irrigation.

Le projet «CIZO», pour rappel, s’articule autour de cinq (5) principales composantes. Composante A : la mise en place d’une plateforme Pay-asyou-Go (PayGo) nationale de gestion des kits solaires ; Composante B : Déploiement d’un réseau national de distribution granulaire (agents bancaires) ; Composante C : La création d’académies solaires chargées de former et certifier des installateurs et techniciens locaux ; Composante D : la  mise en place de subventions en faveur des ménages ruraux défavorisés, ainsi que l’équipement de petites exploitations agricoles et de centres de santé ; Composante E : La mise en place d’un fonds public d’appui aux entreprises distributrices.

A ce jour, le Togo ne dispose pas d’instituts ou de centres de formation spécialisés pour dispenser des formations de qualité en installation solaire photovoltaïque. Officiellement, la création d’académies solaires, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, s’inscrit dans une logique d’un plan solaire durable du Togo. Avec ses ressources solaires considérables, le pays vise la formation des techniciens pour assurer une infrastructure de services nécessaires pour son plan solaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here