Accueil Actualité Afrique/ODD1 : près de 390 millions d’Africains vivent toujours dans la pauvreté

Afrique/ODD1 : près de 390 millions d’Africains vivent toujours dans la pauvreté

74
0

M. Sérgio Pimenta, Vice-président de la Société Financière Internationale -IFC- à l’occasion de la présentation du rapport Doing Business 2020 au Togo la semaine dernière à Lomé, a indiqué que les besoins en Afrique augmentaient considérablement.

Dans la liste  de ces besoins, il a affirmé que près de 390 millions d’Africains vivent  toujours dans une extrême pauvreté et que plus de 75 pourcents de la population ne sont pas connectés à Internet alors que le continent doit créer environ 1,7 millions d’emplois chaque mois.

Selon lui le secteur privé, fort de sa capacité financière et de son expertise, est essentiel pour contribuer à affronter ces défis. Mais pour attirer et retenir les investissements privés, il faut offrir un environnement des affaires compétitif, c’est-à-dire transparent, rapide, efficient et à faible coût.

LIRE AUSSI: Au Togo, l’indice de  la pauvreté a baissé de 5, 2 points

En d’autres termes, le Groupe de la Banque mondiale, et IFC en particulier, œuvrent pour placer des initiatives portées par le secteur privé au cœur des solutions aux défis au développement.

« Nous considérons d’abord des solutions provenant du secteur privé. De même, nous cherchons à créer des marchés pays par pays et secteur par secteur, afin de soutenir l’expansion du secteur privé. C’est ce que nous essayons de faire en Afrique, qui est notre première priorité. Pour y parvenir, nous allons accroître notre présence physique à travers la région. Nous avons ainsi lancé une campagne de recrutement de cadres qui seront déployés en Afrique dont le Togo. », a-t-il affirmé.

Présent au Togo avec un portefeuille de plus de 330 millions de dollars en investissements dans des secteurs comme l’énergie, les marchés financiers et la logistique, le IFC a déployé un important portefeuille de services conseil avec un investissement de   plus de 600 millions de dollars au Togo depuis 2007.

Edem Kolani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here