Accueil Actualité ACRAM/Risque d’abandon de la culture du café :  Enselme  Gouthon lance un...

ACRAM/Risque d’abandon de la culture du café :  Enselme  Gouthon lance un nouveau cri aux acteurs du Café

110
0

Malgré les diverses tribunes de réflexion et de recherche de solutions a propos de la protection durable de café en Afrique dans le contexte du changement climatique , le mal persiste et se résume à la faiblesse des prix du café traduite par de maigres revenus pour les caféiculteurs et ses effets négatifs directs sur les communautés pauvres des zones rurales de nombreux pays producteurs de café.

C’est au vue de cette problématique qui peut créer  un  très fort risque d’abandon de la culture du café et sa substitution par d’autres cultures qu’ à  la 59ème Assemblée générale de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC) tenue du 25 au 29 novembre derniers  à Nairobi au kenya , le Président de l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) , Enselme Gouthon , a lancé un nouveau cri de cœur aux acteurs du café : « il s’avère important de rechercher les véritables causes de ce phénomène devenu structurel et qui constitue une véritable menace pour la caféiculture et l’industrie caféière mondiale. » Lit-on dans le bihebdomadaire Togolais l’Union pour la Patrie.

LIRE AUSSI: ACRAM : le Togo vers une promotion du café Robusta d’Afrique

A en croire le Togolais, il s’agi pas d’une mauvaise gestion de l’offre et de la demande du café  se fondant sur une analyse comparative de la production mondiale du café qui n’admet pas cette hypothèse.

Au nom de la survie des 25 millions de familles qui dépendent des recettes du café dans le monde , l’ACRAM promet de tout mettre en œuvre pour agir et faire gagner le légitime combat de la viabilité économique du café surtout pour le continent africain. Bien sur en synergie avec les autres organisations membres de l’OIAC.

Enselme Gouthon y croit toujours. Cette foi est renforcée par la réunion sur le café autour du thème « Actions pour un avenir durable du café » , le 25 septembre 2019 à New York .

Et ce, conformément à la recommandation prise à la deuxième édition du Forum mondial des pays producteurs de café de saisir les Chefs d’Etat des pays producteurs de café afin de porter le problème du café au niveau des Nations Unies.

A Nairobi , le président de l’ACRAM a recu une distinction , remise par le ministre kenyan de l’agriculture et président sortant de l’assemblée général de l’OIAC.

Pour rappel , l’ACRAM est un outil de promotion des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar. La dynamique « Ghana Coffee Federation » vient d’y adhérer lors de sa 7ème Assemblée générale tenue à Accra du 22 au 24 mai 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here