Accueil Actualité « mother nature », le film environnemental d’Angélique Kidjo

« mother nature », le film environnemental d’Angélique Kidjo

267
0

La diva de la chanson béninoise, Angélique Kidjo lance une campagne de financement participatif pour la réalisation d’un film environnemental intitulé « Mother nature ». Les revenus tirés de la production et la distribution du film seront reversés à la Fondation GoodPlanet, qui accompagne les projets environnementaux dans le monde.

L’engagement de l’artiste béninoise Angélique Kidjo en faveur de la cause environnementale se déporte dans le domaine du septième art. La chanteuse s’est jointe au réalisateur français Yann Arthus-Bertrand pour le tournage d’un court métrage intitulé « Mother nature » (en français, Mère Nature). Il s’agit d’une œuvre engagée, transgénérationnelle, musicalement énergique et plastiquement inspirant pour porter fort et loin un appel à la protection de la planète. « En Afrique, ce sont les enfants qui font les frais de la crise du changement climatique. C’est la génération future qui va payer le plus lourd tribut au changement climatique » affirme Angélique Kidjo.

Le film sera tourné au Bénin, en France et dans un troisième pays qui sera choisi en fonction de l’évolution de la pandémie du Coronavirus : Lagos au Nigéria ou New York aux États unis. Cependant, l’équipe de production du film ne dispose actuellement que de 15 000 euros, limités à la couverture des frais de tournage en France. Pour assurer le transport et logement des équipes, la location de matériel technique, l’organisation des tournages, et frais administratifs au Bénin et dans le troisième pays, l’équipe a besoin d’un budget additionnel de 50 000 euros. C’est pour trouver cette somme qu’Angélique Kidjo et son réalisateur ont lancé une campagne de financement participatif pour le tournage de « Mother nature ».

L’ensemble des revenus générés par cette œuvre seront intégralement reversés à la Fondation de Yann Arthus-Bertrand : GoodPlanet, dont le but est de préserver la planète, sensibiliser le plus grand nombre aux causes écologiques et accompagner les projets environnementaux dans le monde.

Angélique Kidjo, une artiste engagée pour la protection de l’environnement

Née le 14 juillet 1960 à Cotonou au Bénin, Angélique Kidjo a grandi dans un environnement parsemé de forêts sacrées et de plantes médicinales. C’est ce qui lui vaut aujourd’hui son engagement pour la préservation de l’environnement. Un engagement qui s’est traduit en 2009 à Copenhague, où elle prend part à une manifestation de 100 000 personnes, défilant devant le Parlement danois en marge de la 15e conférence des parties sur le changement climatique (COP15), en scandant : « Il n’y a pas de planète B ». Elle sera également guest-star de la COP21, en 2015 à Paris en France.

La nouvelle action d’Angélique Kidjo pour l’environnement, le court métrage « Mother nature », est l’illustration cinématographique du titre éponyme de son prochain album, dont la sortie est prévue en mai 2021.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here