Accueil Actualité Togo: la restauration des forêts communautaires s’invite à Blitta

Togo: la restauration des forêts communautaires s’invite à Blitta

257
1
IMG PNUD TOGO

Le  projet  «Appui  aux  groupements féminins pour la restauration des paysages forestiers dans les préfectures de Blitta et des Lacs au Togo» a été lancé dans lesdites préfectures les 14 et 15 janvier 2021par le Réseau des Femmes  Africaines pour la gestion Communautaires des Forêts (REFACOF).

Élaboré par les femmes et pour les femmes, avec l’appui financier de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux  (OIBT)  à  travers  Soka Gakkai du Japon, ce projet vise à appuyer les groupements de femmes dans les reboisements en plein et les enrichissements sur leurs parcelles acquises au prix de leurs efforts, afin de créer des forêts communautaires à vocation bois-énergie, précise le ministère de l’Environnement et des ressources forestières.

Indiquant que ledit lancement du projet «Appui aux groupements féminins pour la restauration des paysages forestiers dans les préfectures de Blitta et des Lacs», respectivement dans le village de Gassi Gassi,  au  nord  du  pays  et Agouégan, au sud, marque le démarrage effectif des activités.

Togo/Lutte contre les Changements Climatiques : 2 préfectures bientôt restaurées par le Réseau des femmes africaines pour la gestion communautaire des forêts

Dans le cadre dudit projet, aux dires de  Dr Amah Atutonu, présidente  nationale  de  REFACOF,  la méthode toungya sera utilisée. «Elle consiste à associer la pratique agricole  au  reboisement,  ce  qui  permettra aux bénéficiaires du projet d’assurer leur sécurité alimentaire tout en disposant du bois énergie afin d’accroitre leurs revenus économiques».

Le projet de restaura ion de paysages forestiers s’inscrit parfaitement dans l’initiative africaine de restauration des paysages forestiers (AFR100), dans laquelle le gouvernement togolais s’est engagé au niveau africain à restaurer 1,4millions d’hectares de terres déboisées et dégradées à l’horizon 2030.

Les objectifs visés vont permettre spécifiquement de renforcer les capacités techniques et matérielles des structures féminines locales en matière de reboisement et de restauration d’une part et de contribuer à l’accroissement du potentiel forestier par la création de forêts communautaires d’autre part.

A la 55e session CIBT , le REFACOF plaide pour  le reboisement des espaces dégradés 

Le  projet  sera  exécuté  par  les groupements féminins d’Agouégan et de Gassi Gassi  pour une période d’un an.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here