Accueil Actualité Le Bassin de la kara , propice pour abriter le projet d’agropole

Le Bassin de la kara , propice pour abriter le projet d’agropole

633
0

L’agropole du bassin de la kara (choisi comme site pilote du Projet de développement des agropoles au Togo, PRODAT) a fait l’objet d’une étude de faisabilité complète avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) .

La zone du projet correspond à la plaine alluviale de la kara et ses affluents « Niantin » (rive gauche) et « Mabo »  et « Nangoba » (rive droite ) , avec une altitude vraiant de 250m (vers l’amont) à 150 m (vers l’aval) , soit une pente très faible de l’ordre de 0,3% .

En termes d’atouts principaux de la zone du projet, la région est bien habilitée à abriter l’agropole pilote : ressources en eau et en sols assez abondantes , existence d’un réseau de routes et psites relativement dense et quadrillant parfaitement le village de Broukou ou se trouve le site de l’agroparc , pression sur la terre encore relativement faible , existence d’initiatives antérieures allant dans l’esprit du concept agropole, existence d’un système de recherche/ vulgarisation/ en encadrement agricole assez performant en dépit de certaines contraintes (ICAT,ITRA ,etc…)

Le Choix du site de l’agroparc à Broukou est jugé pertinent (du moins sous l’angle des conditions requises pour la mise en œuvre efficace et efficiente des instrastriuctures sociales et économiques de base) : le site proposé est facilement accessible, d’où la possibilité d’impacter positivement toute la région ; le site dispose de ressources en eau de surface assez abondantes grâce à un réseau hydrographique assez dense (rivière kara et affluents) ; existence d’une forte probabilité de trouver des ressources en eau souterraines suffisantes pour répondre aux besoins en accès à l’eau potable des principales localités limitrophes de l’agroparc.

Sans oublier l’existence d’importantes potentialités en sols aptes au développement des cultures irriguées en maîtrise totale ou partielle au niveau des petites et moyennes plaine situées le long des affluents de la kara aux alentours du site proposé pour l’agroparc et l’existence d’importantes potentialités en bas-fonds situés au Nord et à l’Est du site, à des distances raisonnables et/ou faciles d’accès (vallées de la kéran et l’Oti).

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here