Accueil Actualité Pour l’AJECC , le PND constitue la solution idoine  contre les problèmes environnementaux au Togo

Pour l’AJECC , le PND constitue la solution idoine  contre les problèmes environnementaux au Togo

1180
0

L’Association des Jeunes Engagés contre le Changement Climatique (AJECC) a organisé mercredi 17 juillet à Lomé une conférence publique placée autour du thème la jeunesse togolaise face aux enjeux climatiques, le PND un outil indispensable.

A en croire, Germain ASSIH, le fondateur et président d’AJECC, conscient du dynamisme des jeunes, de leurs rôles à jouer dans la mise en œuvre du PND, de leur active lutte contre le changement climatique, les informer, les impliquer serait l’une des meilleures stratégies afin de résoudre les problèmes environnementaux et climatiques avec cette nouvelle arme : le PND

« La tenue de cette conférence a eu pour objectif de susciter l’engagement des jeunes à lutter contre le changement climatique en promouvant le Plan National de Développement 2018-2022. De façon plus spécifique, cette conférence a eu le mérite d’aider, de sensibiliser et de renforcer les compétences des jeunes sur les objectifs du PND ; leur expliquer le changement climatique dans toutes ses composantes. » a t-il lancé.

LIRE AUSSI: À kara, Ecojogging sensibilise sur la création d’emplois à partir des déchets

En d’autres termes, cette rencontre témoigne du souci d’accomplir un devoir, celui de l’atteinte effective de l objectif 13 des ODD. 

Dans le souci de promouvoir des stratégies de protection qui imposent à l’homme de repenser sa survie aujourd’hui et celle des générations futures, il est nécessaire que les jeunes de ce monde aient leur mot à dire quant à l’avenir de l’humanité, non seulement en raison des futures incidences attendues, mais aussi parce que leur créativité, leur capacité à formuler et à proposer des solutions et leur détermination sans faille pourrait faire toute différence. 

Et de préciser « Il s’avère donc nécessaire de sensibiliser, l’esprit d’initiative des jeunes aux questions environnementales et climatiques. Pour trouver une réponse aux problèmes du monde, 193 États membres des Nations Unies ont adopté, en septembre 2015, à l’unanimité l’Agenda 2030, un programme de développement durable à l’horizon 2030 axé sur l’humanité, la planète, la paix et la prospérité. » 

Par ailleurs, les changements climatiques constituent une menace pour le développement des pays, notamment pour l’atteinte de leurs objectifs de développement durable et de réduction de la pauvreté. Ils constituent l’un des plus grands défis auxquels l’être humain a jusqu’alors eu à faire face, en raison de leurs impacts négatifs.

Bien qu’il subsiste encore des incertitudes quant à leur ampleur, les changements climatiques risquent de ralentir voire d’inverser les progrès accomplis de génération en génération. Par leur situation géographique et du fait de leur forte vulnérabilité, les pays en voie de développement comme le Togo seront fortement affectés par les effets négatifs de ces changements. 

En effet, du fait de l’accroissement des émissions mondiales de gaz à effet de serre, la température moyenne à la surface de notre planète s’est accrue de 0,85°C en moyenne entre 1880 et 2012 et pourrait, selon le scénario pessimiste, atteindre 4,8°C à l’horizon 2100 par rapport à la période 1986- 2005, avec une augmentation du niveau des océans de quasiment un mètre (GIEC, 2014). 

Il faut noter que les événements extrêmes découlant des changements climatiques induits par le réchauffement planétaire tels que les vagues de chaleurs, les inondations, les cyclones, ou encore les feux de forêt, devraient s’intensifier. 

La rédaction


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here