Accueil Actualité PDGM/ Réinstallation des populations : les préfets et agents de l’administration des...

PDGM/ Réinstallation des populations : les préfets et agents de l’administration des régions maritime et plateaux outillés

198
0

Le secteur minier au Togo est confronté à de nombreux défis notamment dans les domaines environnemental et social.

En vue de limiter ces difficultés, le gouvernement avec le soutien de la Banque mondiale promeut une bonne gouvernance du secteur au travers du Projet de développement et gouvernance minière (PDGM) qui a réalisé une évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) avec à la clé un cadre de politique de réinstallation des populations affectés par les projets miniers.

Les préfets étant des acteurs importants dans la mise en œuvre de ce cadre sont outillés conjointement avec les agents de l’administration des régions maritime et des plateaux ce mardi à Adeticopé dans la commune d’Agoè Nyivé 6 sur les principes de réinstallation des populations, le contenu du cadre de politique de réinstallation, le plan d’action de réinstallation des projets miniers et enfin le mécanisme de gestion des plaintes et son adaptation aux projets miniers.

Togo/PDGM : Pour les futurs projets miniers, un cadre de réinstallation involontaire établi

Selon les explications du Coordonnateur du PDGM, Boukari Ayessaki, suite aux difficultés importantes auxquelles les populations minières font face, il faut qu’un mécanisme soit mise en place afin d’atténuer ses difficultés d’ordre environnemental ou social.

Vue d’ensemble

« Nous avons formulé des recommandations techniques, institutionnelles, réglementaires, législatives et politiques dont l’élaboration d’un cadre de politique de réinstallation des populations (CPRP) qui est un document élaboré pour tout le secteur minier au Togo. », a-t-il expliqué.

Et ajoute-t-il « Il est ainsi un instrument d’atténuation des effets de réinstallation et vise à fournir les règles applicables en cas de réinstallation, à permettre l’identification des individus qui pourraient être affectées par l’exécution des activités d’un projet. Et donc il fallait travailler avec des acteurs au cœur des exploitations minières comme les préfets pour échange sur le cadre pour voir sa mise en œuvre de manière concrète. »

PDGM : Les chefs traditionnels de la région maritime outillés sur la réinstallation des populations et la gestion des plaintes du secteur minier

Pour l’expert en sauvegarde environnementale au PDGM, Bala kinbi Abalo, dans l’exploitation des mines, on a tendance à toucher la terre donc les biens des populations et c’est cela qui a poussé le Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) à mettre en place un cadre fédérateur de politique de réinstallation avec la participation des communautés.

Il faut noter que des séances de formation toucheront tous les acteurs clés du secteur minier au Togo qui interviennent dans la mise en œuvre du processus de réinstallation involontaire des populations affectées par les activités minières.

Kofi Meser


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here