Accueil Actualité Le PASA touche déjà environ 147. 235 bénéficiaires directs

Le PASA touche déjà environ 147. 235 bénéficiaires directs

461
0
Le ministre en charge de l'agriculture,le colonel Ouro Koura Agadazi

Le programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnel (PNIASAN) qui a pour objectif de relancer l’agriculture togolaise et de permettre au pays de mieux contribuer à la croissance économique a déjà touché 147.235 bénéficiaires directs contre une cible de 150 000 prévue en fin d’année 2018, soit un taux de 98,16 %.

L’information a été portée par le ministre en charge de l’Agriculture, Agadazi à la suite d’une mission conjointe d’appui dans le cadre du suivi-évaluation de ce projet, par la Banque Mondiale et le gouvernement togolais à l’issue  d’une séance de restitution des conclusions de la dite mission.

À en croire le ministre en question, le projet révèle des résultats forts, réconfortants pour les uns et les autres.

« Le pourcentage des femmes touchées est de 20,55% contre une prévision de 18%  et la quantité des produits agricoles transformée est de 24.526 tonnes contre une cible de 27.070 ; soit un taux de 90,60%. L’accroissement des effectifs des animaux auprès des bénéficiaires est de 245.084 contre une cible de 271. 943, soit  90,39%. Celui des produits agricoles est de 30. 765 tonnes contre 28,200 tonnes, soit un taux de 109,10%. » A-t-il confié.

« Et enfin, l’accroissement des produits halieutiques est de 3. 386 tonnes à ce jour contre une prévision de 7. 300 tonnes, soit 46,38%. Nous avons fait des pas-de-géant et nous pouvons nous en féliciter  » ajoute-t-il.

Par ailleurs, à la fin de la première génération de ce programme (5ans) et en attendant d’en élaborer la deuxième au regard de la Banque Mondiale des performances ont été affichées par le Togo dans le secteur agricole. Il a été accordé une enveloppe additionnelle au gouvernement togolais, dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA). Ceci pour permettre à ce secteur, de mettre à échelle plus élevée, les actions réussies de la phase initiale.

Des recommandations faites ont été mises en œuvre dont 81%, le reste étant en cours de réalisation. « Il s’agit de réduire de façon significative la pauvreté en agissant sur la rentabilité des activités et de créer des emplois décents » a précisé M. Erick Abiassi , le représentant de la Banque Mondiale au Togo.

Il faut noter que le PASA à améliorer de façon durable les conditions de vie des ruraux, particulièrement les plus vulnérables, les femmes et les jeunes.

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here