Accueil Actualité Togo/ Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique :...

Togo/ Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique : 2 projets lancés à l’Université de kara

748
0

Le doyen de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Kara (FaST), le Professeur Emile Kou’Santa Sabiba Amouzou a, lancé le 18 juin sur le site du campus Nord, deux projets du Programme d’Appui, dans le cadre de son Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique au Togo (PALCC). Écrit l’agence togolaise de presse.

Selon le media, le  premier projet porte sur « L’Etude des impacts des pratiques d’adaptation aux changements climatiques sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et sur la pauvreté dans la région des savanes au Togo», issu du Laboratoire d’Assainissement Science de l’Eau et de l’Environnement (LASEE) et le second porté par le Laboratoire de Biochimie des Aliments et Nutrition (LBAN)  est relatif au « Solaire biomasse : Quelle technologie sobre et durable pour une production d’énergie renouvelable en milieux rural et périurbains ».

Ces deux projets, d’une période d’exécution de trois ans, sont financés par l’Etat togolais à travers le Ministère de l’environnement et des Ressources forestières avec le soutien de l’Union Européenne. Ils vont contribuer à lutter contre le changement climatique en évaluant l’impact des mécanismes d’adaptation au changement climatique visant à identifier des plantes résilientes afin de proposer des aliments de qualité nutritionnelle pour renforcer le système immunitaire de l’organisme et d’optimiser la production du bioéthanol à partir des matières premières locales.

Le projet porté par le laboratoire LASEE consistera en partie à faire une étude au sein de la population de la région des Savanes pour évaluer l’impact des effets du changement climatique et à échanger avec les producteurs sur comment ils ont perçu ce changement et comment ils sont parvenus à proposer des semences qui puissent d’adapter au climat.

 Le second du laboratoire LBAN va  à l’amélioration de la biomasse en utilisant des matériaux locaux trouvés sur place (feuilles d’aluminium, épluchures de manioc, banane, les mangues…) et la concentration des rayons solaires pour produire de  la chaleur afin de fabriquer  l’énergie à moindre coût pour la population.

Selon les organisateurs, de façon spécifique la mise en œuvre de ces projets entend orienter les populations des Savanes dans le choix des semences pour avoir une culture qui résiste aux changements climatiques et vers les aliments qui peuvent les aider à booster leurs systèmes immunitaires. Elle vise aussi la mise à leur  disposition et à moindre coût de l’énergie fabriquée à base du soleil et des matériaux locaux.

Au cours de la rencontre les participants notamment, les enseignants chercheurs des universités, les étudiants et le personnel administratif ont été éclairés à travers des présentations des deux projets.

Le doyen de la Faculté des Sciences et Techniques (FaST), le Professeur Emile Kou’Santa Sabiba Amouzou, lançant ces projets, au nom du président de l’UK, a témoigné sa reconnaissance aux autorités universitaires et à l’ensemble des partenaires grâce auxquels les deux projets ont été mis en place. Il a expliqué leur bienfondé pour les populations en matière de la lutte contre les gaz à effets de serre et du choix des plantes résilientes face au changement climatique et surtout l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires à travers l’utilisation de l’énergie produite par la biomasse qui contribue à assainir l’environnement et à réduire la pollution.

Avec ATOP


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here