Togo : L’exposition aux produits chimiques tue 25% de la population mondiale

Le  Dr Ninkabou Tchein, le secrétaire permanent de l’ ’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC-Togo) dans un exposé sur la CIAC « Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction » a indiqué  selon des statistiques de l’OMS que, plus de 25% de la charge mondiale de morbidité serait liée à l’exposition aux produits chimiques.

L’exposé  qui a porté sur trois points, notamment l’aperçu historique de l’utilisation des armes chimiques ; la CIAC, structure et fonctionnement ; la lutte contre les risques et les menaces chimiques,  défini l’arme chimique comme tout produit chimique utilisé pour provoquer la mort ou d’autres dommages par son action chimique.

Togo/ Lutte contre les CLA : les produits chimiques proscrits 

En effet,  les produits chimiques font partie du quotidien des populations et un mauvais usage de ces produits constitue un problème et une menace pour la santé humaine et l’environnement.

Le  Dr Ninkabou a ajouté que le   traité important dans le domaine du désarmement et de la sécurité, dont le Togo fait  partie depuis le 29 avril 1997, est composée d’un préambule, de 24 articles et de trois annexes.

Pour le président de l’ANIAC-Togo, Hunlede Amah, la menace chimique est réelle de nos jours et la convention est une occasion pour la communauté internationale de célébrer la victoire contre l’utilisation des armes chimiques.

 « Les produits chimiques ont une double face, quand le produit n’est pas utilisé dans son cadre approprié, il devient une arme chimique et si l’étudiant ou le manipulant ne sait pas le type de produit qu’il obtient à la fin et s’il n’arrive pas à le maitriser, à la longue ce produit peut devenir dangereux pour lui et son environnement », a-t-il expliqué.

Boyodé Pakoupati : « Certains produits chimiques sont inoffensifs, mais d’autres contribuent à la dégradation de l’environnement »

Et d’ajouter «  il est important d’édifier les étudiants pour les prévenir sur les actions néfastes que ces produits chimiques pourraient engendrés et les sensibiliser pour qu’ils comprennent que ces produits chimiques ne doivent pas être utilisés à des fins malveillantes mais à des fins pacifiques. »

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents