Togo : Les agriculteurs de Lama-Téssi formés sur les méthodes de lutte contre la chenille légionnaire d’automne

La direction régionale de l’Institut de Conseil et d’Appui Technique (ICAT) de la région Centrale a organisé, le vendredi  à Lama-Tessi, un atelier de partage d’expérience sur la gestion intégrée de la chenille légionnaire d’automne à travers la conduite des champs écoles des agriculteurs à l’intention des acteurs agricoles. Apprend-on de nos confrères de l’ATOP.

Les travaux se situent dans le cadre du projet OSRO/TOG/901/AFD d’aide d’urgence qui a reçu l’appui financier de la BAD et technique de la FAO pour la lutte contre la chenille légionnaire d’automne, un bio agresseur qui ravage les cultures, notamment le maïs, le sorgho, le mil et le riz.

La principale activité dans la mise en œuvre  dudit projet est la formation des agriculteurs pour la mise en place et la conduite des champs écoles des agriculteurs sur la gestion intégrée de la chenille légionnaire d’automne.

LIRE AUSSI: FAO : Une action mondiale coordonnée, meilleur moyen contre la chenille légionnaire d’automne, selon Rémi Nono Womdim

Dix champs écoles des agriculteurs animés par un conseil technique d’entreprise agricole ont été mis en place dans la région Centrale pour expérimenter les techniques de lutte contre cet insecte ravageur.

Les travaux ont été essentiellement marqués par la présentation et le partage des expériences sur les activités des champs écoles des agriculteurs. Il s’agit, entres autres, de la connaissance écologique et biologique de la chenille légionnaire d’automne, les caractéristiques de l’insecte et les dégâts qu’il occasionne et le diagnostic sur les plantes infectées à travers les amas d’oeufs et les larves sur les feuilles.

Les participants ont également suivi une communication sur le partage des expériences sur les différentes méthodes de lutte contre l’insecte ravageur notamment la méthode biologique à base du bio pesticide : la poudre des graines du Neem et la méthode mécanique qui consiste à ramasser les oeufs et les larves sur les feuilles des plantes.

Les évaluations agronomique et économique de la parcelle par une étude comparative entre la parcelle paysanne et la parcelle d’apprentissage, champ école des agriculteurs ont mis fin aux travaux.

Le directeur régional de l’ICAT-centrale, Sourou Koffi a remercié le gouvernement et les partenaires pour leurs efforts en vue d’une lutte efficace contre la chenille légionnaire d’automne qui est un véritable ravageur des plantes.

Il a exhorté les membres des champs écoles des agriculteurs à mettre en pratique les techniques de lutte contre l’insecte ravageur pour une meilleure production dans la culture du riz, maïs, mil et sorgho.

Avec ATOP

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents