Togo/Agriculture : L’Autosuffisance alimentaire ne veut pas dire la sécurité alimentaire, selon Noël Bataka

Autosuffisance alimentaire et sécurité alimentaire deux notions qui prêtent confusion ont été décortiquées,  ce mardi par le ministre en charge de l’agriculture, Noël Bataka.

Dans ses explications, le responsable du département agricole au Togo a indiqué que de nos jours   tout le monde n’a pas accès à l’aliment dont il a besoin, pour une consommation saine.

Alors que la sécurité alimentaire est définie comme la possibilité matérielle et économique pour chacun d’acheter, de se procurer ou de consommer en tout temps suffisamment de nourriture pour mener une vie saine et active.

LIRE AUSSI: Togo : Les rives du Mono vont profiter aux jeunes togolais grâce à NOËL BATAKA et KING MENSAH

Et expliquant le bien-fondé de  l’opération TeleFood  qui est une campagne mondiale organisée chaque année pour sensibiliser l’opinion publique au problème de la faim et de la malnutrition, le ministre en charge de l’agriculture a fait comprendre que  l’autre chose qu’on doit considérer,  c’est que ceux qui se disent  en autosuffisance alimentaire  n’ont pas une alimentation saine et  ce monde est confronté à des problèmes de santé majeures d’où l’enjeu à  la santé publique.

«  Il  faut que l’alimentation de nos populations soit régularisée pour ne pas mourir de la  prévalence des maladies chroniques évitables d’origine nutritionnelle : obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers. », a-t-il martelé.

Selon les dernières estimations, de 6,5% en 2014, la malnutrition aigüe au Togo est passée à 5,7% en 2017 soit une baisse de 0,8 point.

Dans le même temps, le retard de croissance, l’un des principaux signes de malnutrition chronique, qui se caractérise par une taille trop petite pour l’âge, est passé de 27,5% en 2014 à 23,8% en 2017, soit une amélioration de 3,7%.

LIRE AUSSI: Togo : Les exportations d’anacarde connaissent une forte explosion en 2018

Ces résultats ont été obtenus grâce à l’exécution de plusieurs projets dans le secteur agricole et l’augmentation du budget consacré à la malnutrition. Ainsi, par rapport à leur niveau de 2014, les dépenses de nutrition ont connu une augmentation d’un milliard en 2015, passant de 6,5 à 7,5 milliards FCFA, niveau qu’elles conserveront en 2016 avant de fléchir à 5,1 milliards FCFA en 2017

Depuis 1981, les États membres de la FAO célèbre chaque 16 Octobre la Journée Mondiale de l’Alimentation – JMA. Cette célébration rappelle  l’importance d’agir pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Pour l’année 2019, le thème retenu pour la célébration de la JMA est : « Agir pour l’avenir, une alimentation saine pour un monde #Faimzéro»

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents