Le schéma structuré du mouvement politique  »Novi » pour le secteur agricole Togolais

Un Programme Agricole Décentralisé, basé sur un schéma structuré et polarisé qui ferait de chaque collectivité locale un pôle de développement économique devant contribuer à : assurer une autosuffisance alimentaire, générer des emplois décents, renforcer l’économie locale et promouvoir un équilibre de développement socio-économique dans le pays, tel est la politique agricole que propose le Mouvement politique ‘’Nouvelle Vision’’ pour le secteur agricole togolais.
À en croire, les responsables du Mouvement Politique, le secteur agricole togolais peine à relever le niveau de vie des citoyens, malgré l’attention financière qui y est accordée.

Les membres de Nouvelle Vision indiquent que la précarité alimentaire et sociale des populations surtout rurales est estimé à 68,7% comme taux de pauvreté en milieu rural après 10 ans d’exécution du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) n’est pas compatible aux atouts du secteur notamment: la disponibilité des terres (2,2 millions d’hectares non exploités), l’adhésion des partenaires en développement (1000 milliards FCFA pour le financement du PNIASA), la disponibilité de la main d’œuvre (population rurale togolaise estimée à 4.306.879 habitants).

Selon les données de 2016, le monde agricole togolais souffre d’un déficit criard en ressources humaines de 1649 agents ; des statistiques surprenantes vu le manque d’emploi important au Togo.
Kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents