80 ménages de Gapé-Aloyi bénéficieront du « Transfert monétaire » grâce à l’ANADEB

Accroître le revenu et la consommation des ménages ciblés et de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs, c’est l’objectif visé par le chef de l’Etat et son gouvernement en lançant il y a quelques mois, la sous composante « Transfert monétaire » du projet Filets Sociaux et Services de Base (FSB).
Ainsi, pour rendre opérationnelle ladite composante du projet FSB, une enquête-test a été réalisée par l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED), sur les conditions de vie des ménages des communautés pauvres ciblées par ledit projet dans les 37 préfectures du Togo.
Pour rendre effective la phase pilote, la première phase de ce processus qui touchera 50 villages à raison de 10 par region, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a procédé le 16 novembre dans la préfecture de Zio à Gapé-Aloyi, un village situé à environ 80 kilomètres de Lomé, à la validation communautaire des listes des ménages bénéficiaires.
la table d’honneur
À Gapé-Aloyi, sur un total de 145 ménages, 80 ménages ont été retenus selon le critère de la vulnérabilité. Chaque ménage bénéficiera de 15 000FCFA chaque trimestre et ceci pendant deux (2) ans.
<< Ce fonds ira à la femme la plus âgée du ménage afin qu’elle puisse régler le problème d’alimentation dans le ménage >>, a laissé entendre Eléonore Mazalo KATANGA, DG de l’ANADEB.
Ces validations communautaires sont l’occasion pour les concernés d’avoir une meilleure compréhension du contenu du projet FSB, en particulier sa sous-composante << Transfert monétaire >>, de prendre connaissance du processus et des résultats des enquêtes, de les analyser et d’arrêter de manière consensuelle avec l’ANADEB les listes définitives.
vue des populations de la localité

L’étape de Gapé-Aloyi va permettre de tirer les premières leçons des validations communautaires et de l’opération de transfert monétaire en vue d’améliorer la suite du processus.

Pour VIGAN Charlène, Spécialiste Santé Publique membre équipe protection sociale de la Banque Mondiale, << En touchant les ménages les plus pauvres, nous luttons contre la pauvreté >>.
Financée par le Gouvernement à hauteur de 750 000 000 FCFA par an et par la Banque Mondiale avec 6 milliards de FCFA pour une durée de 2 ans, la sous-composante << Transfert monétaire >> touchera 52 000 ménages, dont 40 000 dans 450 villages sur financement de la Banque Mondiale et 12 000 ménages dans 135 villages sur financement de l’État togolais.
Charles Pi yao
- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents