Togo: SOS VISAV pour une lutte efficace contre  la disparition de semences paysannes 

Dans le monde, la diversité des cultures a chuté de 75 % au cours du 20ème  siècle et les 1/3 des variétés pourraient disparaître d’ici 2050 selon la FAO. 

Ce phénomène de disparition de différentes variétés de semence paysannes est dû à l’émergence des semences améliorées au détriment de celles du terroir. 

Les semences végétales ayant une place prépondérante dans le maintien et le développement des espèces et de la biodiversité, l’association SOS VISAV a jugé nécessaire en tant qu’une structure  militant dans la protection de l’environnement et dans la biodiversité, de participer à travers son projet dénommé « promotion et valorisation des semences paysannes au Togo » (PROVADISEP) à la lutter contre la disparition de différentes variétés de semences paysannes, participer à leur valorisation et à leur protection. 

Le projet « Promotion et valorisation des semences paysannes au Togo » (PROVADISEP)  vise ainsi à promouvoir, à valoriser et à lutter contre la disparition de toutes les variétés de semences utilisée dans l’agriculture familiale.

Togo : L’Association SOS VISAV accompagne les paysans du Zio pour une production durable

De fait, dans un premier temps, l’association SOS VISAV s’est engagée sur cette initiative avec le volet MAÏS en travaillant spécialement sur les variétés de maïs qui existent au Togo et qui sont en voie de disparition.

AZIAGBA Kodjo Mawunyonle coordonnateur de l’association SOS VISAV se confiant à vert-togo.com a indiqué qu’un travail approfondi se fait sur la multiplication de ces semences paysannes basées sur les techniques et les pratiques de la permaculture et de l’agroécologie avec un collectif des femmes mobilisées sous la supervision des membres de l’association SOS VISAV.

AGROECOLOGIE : L’ASSOCIATION SOS VISAV prend part à une rencontre internationale au Burkina Faso

« Les semis ont eu lieu en mars et derniers , nous avons pu trier les grains sur la base de leur couleur pour les réutiliser selon leurs caractéristiques d’origine et retrouver les variétés d’origine qui se différencieront des variétés hybrides. Prochains semis en Mars, nous vous tiendrons informés courant 2021. » , affirme t-il.

Les bénéficiaires de ce projet sont la communauté paysanne du Togo plus précisément les acteurs de l’agriculture biologique et écologique en générale et de l’agriculture familiale en particulier.
Les semences végétales occupent une place prépondérante dans le maintien et le développement des espèces et de la biodiversité. 

Elles sont au cœur de la lutte pour la souveraineté alimentaire des populations paysannes. Les semences paysannes ou semences du terroir sont des semences qui ne sont pas soumises à des techniques de sélection autres que la simple sélection visuelle (sélection phénotypique).

Leur particularité est d’être issue d’un terroir bien précis et malgré qu’elles soient peu homogènes, elles sont adaptées aux conditions du milieu et sont plus résilientes et résistantes. 

Selon l’association GRAIN, l’agriculture paysanne nourrirait encore la moitié de la population mondiale et serait plus écologique.

 Au cours du 20 ème siècle, le nombre de techniques scientifiques d’amélioration des semences a explosé, notamment avec le développement des connaissances en génétique, en physiologie et en biochimie.

 Ces nouvelles techniques d’amélioration de semences ont entraîné progressivement la disparition des semences paysannes.

Pour information, l’association SOS Vie Santé Animale et Végétale a vu le jour en septembre 2013 conformément à la loi 1901. Enregistrée au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales sous le numéro 0330/ MATDCL¬-SG-DLPAP-DOCA, elle a pour vocation d’œuvrer au Togo, en somme pour la recherche et la préservation du bien-être animal et végétal dans un environnement sain pour un développement durable.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents