Togo: 23 bassins  piscicoles bientôt construits à Faré, dans l’Oti

Le Projet d’aménagement des terres agricoles de la Plaine de l’Oti (PATA-OTI) poursuit son petit bonhomme de chemin, pour le bien-être des populations du milieu, et des Savanes en général.

Entre autres ouvrages prévus dans la mise en œuvre du projet, indique le bihebdomadaire Togolais l’UNION  est  la construction d’unités piscicoles au village dans  Faré,  le canton du même nom, dans la préfecture de l’Oti.

L’ouvrage est prévu en deux lots distincts, à savoir : onze (11) bassins piscicoles de 17 mètres sur 42 mètres chacun ; douze (12) autres de 17 mètres sur 28,25 mètres chacun. Soit vingt-trois (23) en tout.

Métiers des énergies renouvelables : TMSU International ouvre ses portes aux Togolais

Les travaux sont prévus courant premier trimestre 2021, avec l’appui financier de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea), et de la Banque ouest africaine de développement (Boad).

Pas plus tard qu’en septembre dernier, l’offre du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural était de réaliser des travaux de construction des infrastructures socio collectives, à savoir : deux USP, deux écoles, deux salles d’alphabétisation, quatre hangars de marchés, dix-sept magasins de 250 tonnes, cinq magasins de 150 tonnes dix-neuf aires de séchages de 400 mètres carrés, treize toilettes publiques, neuf locaux techniques pour les équipements solaires dans le cadre de ce projet.

Togo : l’ONG AJEDI veut améliorer l’environnement des femmes transformatrices de poissons à Katanga

Le «PATA-OTI» est un projet destiné aux préfectures de la Région des savanes (Kpendjal. Naki-Est, Oti, Oti-sud, Tandjouaré) et une préfecture de la région de la Kara (Dankpen). Il est subdivisé en six zones pouvant être financées indépendamment et permettant d’aller vers la mobilisation des ressources nécessaires à sa mise en œuvre.

L’étude de faisabilité du projet réalisée et validée en 2013 est estimée à un cout de 72. 114 milliards de francs Cfa. Il vise spécifiquement, entre autres, l’intensification de la production agricole principalement le riz, l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base et l’amélioration de la gestion des ressources naturelles.

Le projet bénéficie de l’appui financier de la Banque ouest africaine de développement (Boad), de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (Badea), du Fonds de l’OPEP pour le développement international (Ofid).

- Publicité -spot_img

1 COMMENTAIRE

  1. Félicitations mon fils et beaucoup de courage
    Nous avons passé un bon bout de temps sans être en contact du fait que j’avais perdu tous mes téléphones et contacts
    Content de pouvoir te retrouver
    Ton père du Cameroun EDANGA EDANGA

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents