Dapaong: 20 villages préparés aux catastrophes et à l’adaptation aux changements climatiques

Les préfectures de Kpendjal, Oti et Oti-Sud   accueillent depuis  jeudi 28 avril, le projet « Renforcement institutionnel des capacités dans le domaine de la préparation aux catastrophes et l’adaptation aux changements climatiques », phase II.

Initiative de la Croix-Rouge Togolaise (CRT) avec l’appui financier du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération économique du Développement (BMZ) et de la Croix-Rouge Allemande, ce projet  d’une durée de trois ans (janvier 2022 à décembre 2024), sera mis en œuvre dans 20 villages de 10 cantons des préfectures de Kpendjal, Oti et Oti-Sud situés le long du fleuve Oti.

Lutte contre les inondations en zone côtière : 42ha des berges du  Zio  reboisées par l’ONG AJEDI

Le projet consiste, notamment à une remise à niveau des équipes de prévention des catastrophes ainsi que des clubs de mères et des comités d’hommes sur la réduction des risques de catastrophes (inondations, sécheresses et insécurité alimentaire).

 Il prend en compte la mise en place des champs-écoles agriculteurs, la formation sur le Conseil à l’Exploitation Familiale (prévision des campagnes, gestion des récoltes, y compris les activités génératrices de revenus).

Il est aussi prévu des campagnes de sensibilisation dans les villages puis l’organisation des visites et ateliers pour l’échange et le transfert d’expériences entre acteurs locaux et régionaux.

Risques d’inondations  : Des chercheurs scientifiques  pensent stratégie à Lomé

L’intérêt de ce projet est de contribuer à la réduction des effets négatifs du changement climatique et à l’amélioration de la gestion durable des ressources naturelles au Togo et dans les pays voisins. Spécifiquement, il s’agit de renforcer l’engagement durable des acteurs travaillant dans les domaines de l’adaptation aux changements climatiques et de la gestion des risques de catastrophes au Togo.

« Les populations font face aux catastrophes et il leur est souvent très difficile de résister aux différents effets qu’engendrent ces phénomènes. Ce projet vient à point nommé renforcer les capacités des acteurs des trois préfectures qui sont exposées. », a affirmé le représentant du préfet de Tône, M. Yambame Damitote.

Le président et le coordonnateur de la CRT-Savanes, respectivement Gountante Yendoubé et Karabou Amèlouzim  ont invité les participants à plus d’engagement aux côtés de la CRT pour l’atteinte des objectifs de ce projet dont le renforcement de la résilience des communautés vulnérables aux risques des catastrophes naturelles et des changements climatiques.

Notons que la  première phase de ce projet a été réalisée de juin 2019  à décembre 2021.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents