Accueil Actualité Togo : Plus de 50% de l’ananas frais produit sont certifiés bio

Togo : Plus de 50% de l’ananas frais produit sont certifiés bio

200
0

« Plus de 50% de l’ananas frais produit au Togo sont  certifiés bio » a indiqué Dodji Apedo (coordonnateur national du PROCAT)  dans une interview accordé à nos confrères de savoirnews.net

Selon la même source, le coordonnateur a révélé au cours de la  réunion des  Producteurs, transformateurs et fournisseurs d’intrants de la filière ananas des régions maritime et des plateaux pour une concertation sur les atouts et les manquements de leur filière dans le cadre du Projet d’Appui à l’Amélioration de la Compétitivité de la Filière Ananas au Togo (PROCAT anciennement appelé PrAACoFAT), que c’est un véritable atout pour le Togo.

« Le Togo  dispose encore d’espaces qui n’utilisent pas de pesticides chimiques et qui peuvent être mis à profit en n’oubliant pas qu’il faut renforcer la fertilité de ces sols en utilisant plus de produits organiques pour continuer à produire bio » a-t-il lancé.

Le  PROCAT  lancé en janvier dernier  vise à renforcer la filière ananas en augmentant sa compétitivité tout en réduisant certains coûts liés la transformation et à la commercialisation.

A en croire le confrère , pour un coût total de près de 4 milliards de F.CFA, cofinancé par l’Union européenne (UE) et la coopération allemande, le PROCAT qui s’étend sur 4 ans se veut un propulseur pour non seulement augmenter la production d’ananas au Togo, mais aussi pour renforcer les chaînes de valeurs déjà existantes.

Lire aussi: Une délégation de l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique sera à la 11ème édition FNPT

« Aujourd’hui, nous avons près de 5.000 producteurs sur la filière ananas et nous espérons — dans le cadre du PROCAT, étend donner que nous voulons accompagner aussi la transformation — aller au-delà des 26 ou 27 milles tonnes chaque année et tendre vers 30.000 tonnes vers la fin du projet », a précisé le coordonnateur.

Il faut noter que la mise en œuvre de ce projet s’inscrit dans le cadre du deuxième axe du Plan national de Développement (PND/2018-2022) qui vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here