Accueil Actualité Togo/ Opération de salubrité : Contre la COVID-19, les participants ...

Togo/ Opération de salubrité : Contre la COVID-19, les participants ne se passent plus les matériels de travail

226
0
Vue partielle des participants à l'opération de salubrité de ce samedi

Après cinq (5) mois de préparation et d’organisation, les opérations de salubrité dans les quartiers ont repris depuis août dernier avec de nouvelles dispositions, à savoir, le respect strict des mesures barrières édictées. Ce samedi dans la commune du Golfe 2, les mesures barrières ont été encore respectées.

En effet,  plus précisément le long des rails de Nukafu derrière la station de somayaf, il a été constaté que les participants ne se passent plus  les matériels de travail.

Chacun  utilise  son  matériel que ce soit les balais, les coupe-coupe, les houes, les râteaux, les piques, les brouettes, les fourches.

ANADEB : l’opération ‘’Samedi Lomé Propre’’ devenue une tradition pour les Togolais

Amekoudji enyonam ,  le Secrétaire Adjoint CDQ Tokoin Enyonam interrogé par Vert-Togo explique.

« Comme à l’accoutumée, nombreux sommes-nous à se mobiliser pour l’opération de salubrité. Ce samedi encore, cela a été le cas. Cependant avec  cette reprise, notre activité se fait essentiellement dans le respect des mesures barrières. Ainsi, il est interdit qu’on se passe les matériels de travail. Chacun vient avec son matériel de travail et l’utilise lui seul. Cela nous permet d’éviter toute possibilité de propagation de la pandémie covid 19 au travers des objets utilisés.»

Initiative de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) et en étroite collaboration  avec les mairies, ces opérations de salubrité sont financées par le Programme d’appui aux populations vulnérables (Papv).

La ville de Sokodé entame la 2ème phase des opérations de salubrité démarrée par l’ANADEB

Pour information, les activités du projet de salubrité dans les villes du Togo avaient été suspendues en mars 2020 pour limiter les risques de propagation de la pandémie à coronavirus, vu que l’opération regroupait beaucoup de monde.

Kofi Meser


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here