Togo/Mise en œuvre du PNPER : Les 6 centres pour la formation agricole de jeunes connus

Sous le financement du Fonds international de développement agricole (FIDA), pour la mise en œuvre du Projet national de promotion de l’entreprenariat rural (PNPER), le gouvernement a visé, à travers l’ensemble du pays, six (6) centres nationaux de formation agricole censés pouvoir assurer la formation technique des jeunes promoteurs de micros et petites entreprises rurales en amont et en aval de la production agricole. Lit-on dans le bihebdomadaire Togolais l’Union

Il s’agit de : YMCA à Lomé, dans la région Maritime ; INFA de Tové à Kpalimé, dans la région des Plateaux ; URBUS FONDATION à Sokodé, dans la région Centrale ; CIDAPCentre à Niamtougou, dans la région de la Kara ; AREJ et CARTO à Dapaong, dans la région des Savanes.

LIRE AUSSI: Le PNPER et le PASA boostent les productions de Jus de Fruits du Jeune Togolais Benoît Godonou

Selon la même source, sur  présentation des propositions pour la réalisation des services, un (1) centre de formation par région sera incessamment choisi par le secrétariat d’État chargé de l’inclusion financière et du secteur informel, selon la méthode de sélection fondée sur la qualification.

Le Projet National de Promotion de l’Entreprenariat Rural (PNPER) est un projet qui entre dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme National d’Investissement

Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) du Togo. Entré en vigueur le 23 mai 2014,

L’objectif de développement du projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural en particulier pour les jeunes et les femmes à travers le développement de l’entrepreneuriat rural créateur d’emplois rémunérateurs et durables pour les jeunes au niveau local. Le coût total du projet est estimé à 39,6 millions US$ soit 19,2 milliards FCFA), financé à 54% par le FIDA (50% prêt et 50% don) ; 9,6% par l’Etat Togolais, 4,8% par les promoteurs des MPER (Moyennes et petites entreprises rurales) ; 21,9% par les Institutions Financières Partenaires et 9% par un cofinancement qui reste à mobiliser.

LIRE AUSSI: Togo/PNPER : 25 jeunes entrepreneurs bientôt formés sur la capitalisation des expériences

Les principaux résultats à atteindre par le projet sont: (i) la création et le renforcement de 1800 MPER dont: 1100 primo MPER et 200 coopératives financées et installées, et 500 MPER déjà établies renforcées dans leurs capacités techniques et de gestion;  la création d’environ 9 300 emplois directs en milieu rural dont 1600 auto-emplois (promoteurs des MPER), 2 000 coopérateurs renforcés et 5 800 emplois créés et/ou consolidés;  au moins 40 000 jeunes formés et accompagnés, autres que les membres des coopératives, les promoteurs des MPER et les employés; (iv) l’amélioration de l’offre de service de formation accompagnement des MPER à travers les centres de ressources spécialisés et les plateformes de services dans chacune des régions d’intervention; une augmentation de l’offre des biens et services; et l’amélioration des curricula de formation des MPER.

Le PNPER est structuré autour de trois composantes: (i) Facilitation de l’accès aux services non financiers; (ii) Facilitation de l’accès aux services financiers; (iii) Coordination, suivi-évaluation et gestion des savoirs. La composante A «Facilitation de l’accès aux services non financiers» vise: (i) à développer le marché des services de développement des entreprises en milieu rural à travers une offre professionnelle de services d’appui de proximité; (ii) Promouvoir l’entrepreneuriat en milieu rural et renforcer les compétences des petits entrepreneurs, leur permettant de créer ou consolider et développer leur entreprise. Elle comprend deux sous-composantes: (A.1.)

Renforcement et diversification de l’offre de formation et d’appui-conseil, (A.2.) Appui à la création, consolidation et promotion des MPER et de leurs produits et services.

Avec l’Union

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents