Togo / Interdiction du Glyphosate : les OSC vont collaborer avec le ministre Noël Bataka

Les acteurs de la société civile togolaise lors d’une rencontre tenue ce mardi à Lomé avec le ministre en charge de l’agriculture, M. Noël Bataka ont salué la décision d’interdiction d’importation et d’utilisation du Glyphosate et tout produit le contenant officialisé en  décembre dernier.

LIRE AUSSI: Interdiction du Glyphosate au Togo : les Amis de la Terre Togo lance un appel au gouvernement

Les Organisations de la Société Civile   au vue de cette avancée gouvernementale ont décidé de collaborer et de soutenir le ministère de tutelle pour la mise en application de l’ arrêté.

A en croire le porte parole des acteurs de la société civile togolaise, M. Sena Alouka , la décision prise par le gouvernement est salutaire et c’est une joie de savoir que le Togo est l’un des pays reconnus pour l’exportation des produits bio par l’Union Européenne mais il s’avère important d’œuvrer pour l’opérationnalisation de cette décision sur toute l’étendue du territoire nationale.

LIRE AUSSI: A partir de l’an 2020, les agriculteurs togolais n’auront plus le droit d’utiliser le glyphosate

«  Le Togo se met résolument sur la voie bio à l’horizon 2030, donc tout ce qui va être produit sera bio. Et l’idée est de voir avec le ministère de l’Agriculture comment mettre en application cet arrêté parce que les décisions peuvent être prises, mais c’est la mise en application qui est le plus important. Et donc il faut que nous puissions jouer notre partition entant qu’acteurs de la société civile en trouvant des solutions alternatives pour remplacer le glyphosate, et  surtout  accompagner nos agriculteurs  sur le plan technique avec les multiples expériences qui ont marché dont nous avons connaissance que ce soit la gestion durable des terres, la pratique de l’agroécologie etc…  », a-t-il confié.

Par ailleurs au cours de cette rencontre d’autres sujets ont été également abordés avec le ministre Bataka notamment les grandes conclusions de la 46e session de la sécurité alimentaire qui s’est tenue en Rome et qui a porté sur les rapports autour de l’agroécologie et la nutrition. Il a été également  question des grandes conclusions de la Cop 25 quoi que catastrophiques pour la planète mais  assez avantageuses pour l’agriculture.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents