Togo/AFR 100  : L’opérationnalisation du système informatique de la traçabilité du bois bientôt  effective

L’information est révélée à la suite des discussions, le 24 novembre 2019, entre le ministre de l’Environnement, du développement durable et de la protection de la nature, David Wonou Oladokoun, et le Spécialiste en gestion des ressources naturelles et TTL REDD+ à la Banque mondiale, Mirko Serckovic, lit-on avec l’Union.

Mirko Serckovic est allé restituer les résultats de sa mission à l’officiel togolais, en remerciant le pays pour les progrès très satisfaisants enregistrés.

LIRE AUSSI: M. Djiwa Oyétoundé : « 80% des énergies utilisées au Togo proviennent des forêts »

«Au sujet de l’initiative AFR 100, le ministre a porté à la connaissance de son partenaire, le fort engagement du gouvernement et des populations locales pour le reboisement. Cette audience a été fructueuse avec l’opérationnalisation du système informatique de la traçabilité du bois au Togo», fait savoir le ministère.

LIRE AUSSI: Gestion durable des Forêts : Le Togo a besoin de près de 2 millions $ du CIBT

Ajoutant que c’est séance tenante que la requête du Togo a été approuvée par le chef de mission qui a également promis d’étudier avec beaucoup d’intérêt la seconde requête relative à l’acquisition de matériel roulant.

L’initiative AFR 100 répond au mandat de l’Union africaine consistant à restaurer 100 millions d’hectares de terres dégradées à l’horizon 2030, conformément à la déclaration politique approuvée par l’Union africaine en octobre 2015 pour la création de l’Initiative africaine pour des paysages résilients (Africa Resilient Landscapes Initiative, ARLI).

Elle complète le Plan d’action pour les paysages africains (African Landscapes Action Plan, ALAP) et le programme plus large de l’Union africaine pour le changement climatique, la biodiversité et la dégradation des terres (Climate Change, Biodiversity and Land Degradation, LDBA).

 L’AFR 100 contribue à la réalisation des engagements nationaux de restauration et de développement durable pris par le Défi de Bonn et la Déclaration de New York sur les forêts, parmi bien d’autres objectifs. L’initiative contribue aussi directement aux Objectifs de développement durable (ODD) et à l’Accord de Paris sur le climat. Elle s’appuie sur l’expérience et les résultats du partenariat TerrAfrica et des efforts correspondants de restauration de paysages.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents