Accueil Actualité Togo : A Bè dans la commune Golfe 1,les élèves auront de...

Togo : A Bè dans la commune Golfe 1,les élèves auront de l’ombrage grâce à des arbres fruitiers

311
0

Une grande variété de fruits récoltés tout au long de l’année améliorerait nettement le développement physique et mental des enfants qui, de plus, en raffolent.

En plus de cela, les fruits tropicaux se vendent au niveau local et proviennent de la région côtière. La vente en circuits courts limiterait énormément les coûts de transport et les intermédiaires. Cela assurerait ainsi une meilleure marge à la vente pour les agriculteurs.

Au vu de tous  ces avantages  la société AVIV’ART, a initié, en collaboration avec les associations Chiefs Council for Women Achievement and Childwood (CC4WAC) et Solidar’Santé, tous localisés dans la commune du Golfe 1, un projet intitulé Champs Eco Bio de Rues (CEB2R) avec pour slogan « Retour au Togo, la Suisse écobio de l’Afrique ».

Le projet selon les premiers responsables interrogés s’inscrit dans le cadre de la réduction de la pauvreté et l’effectivité de l’autosuffisance alimentaire préconisées dans le Plan National pour le Développement (PND) et les Objectifs du Développement Durable (ODD)

En d’autres termes, il s’agira d’ utiliser les espaces non viabilisés des établissements scolaires et des formations sanitaires des communes du Togo pour planter des arbres fruitiers dont les fruits sont très prisés, onéreux et ont de très hautes valeurs nutritives et pouvant donner beaucoup d’ombrage.

A en croire la Directrice de la société AVIV’ART initiatrice du projet, Mme Akue-Atsah après la récolte et la vente, une partie des bénéfices ira à la trésorerie des structures (établissements scolaires ou formations sanitaires) qui ont mis leurs sites à la disposition du projet CEB2R.

« Cette somme sera destinée à financer les travaux de réhabilitations et d’équipement desdites structures scolaires ou sanitaires. Une autre partie des bénéfices ira à la trésorerie des mairies pour financer les travaux d’intérêt public dans l’aménagement des communes et dans le financement des projets de développement des communes inscrits dans les Plans de Développement Communal. Une autre partie des bénéfices ira à la trésorerie de la société AVIV’ART, à titre de frais de fonctionnement. La dernière partie sera versée sur les comptes bancaires des associations Chiefs Council for Women Achievement and Childwood (CC4WAC) et Solidar’Santé pour le financement de leurs activités. », a-t-elle expliqué.

Avant d’ajouter « En ce qui concerne la récolte des fruits, une partie sera offerte gratuitement aux orphelinats. L’autre partie sera vendue sur le territoire togolais et/ou exportée dans les pays en pénurie de fruits concernés et en Europe. L’excédent de fruits sera transformé sur place grâce aux petites usines et unités de transformations de fruits et de productions de jus de fruits. Toutes les plantations seront écologiques et biologiques. Aucun engrais chimique ne sera utilisé. Seuls, les engrais biologiques issus des compostes d’ordures ménagères et de fientes d’animaux et bouses de vaches ou bœufs seront utilisés. Grace à l’utilisation des grandes quantités de compostes d’ordures ménagères, les dépotoirs sauvages situés dans les communes seront nettoyés rendant ainsi les rues des communes très propres. »

vue partielle du Maire adjoint de la commune Golfe 1 mettant un plant en terre

Les autorités locales de la commune du Golfe 1 ont salué l’initiative et comptent jouer un rôle essentiel dans son accomplissement.

« Ce projet, de reboiser des arbres fruitiers est assez salutaire dans la mesure où elle cible la commune du Golfe 1 et devra permettre aux jeunes de cette commune de trouver de l’emploi, mais aussi à leur procurer de la nourriture ainsi que de l’ombrage. L’utilisation des engrais biologiques donnera également une qualité hors de commun et une place de choix aux fruits du projet CEB2R un peu partout dans le monde. », a soutenu Espoir Koudjodji,  Maire Adjoint de la commune Golfe 1.

La deuxième phase dudit projet CEB2R consistera après un an de mise en oeuvre, à planter les mêmes arbres fruitiers de façon biologique et écologique dans toutes les rues des communes du Togo.

Par le biais de ce projet, le Togo tout entier deviendra ainsi un espace national écologique et nutritif gigantesque contribuant ainsi à la réduction des gaz à effet de serre et à la protection de la couche d’ozone pour une meilleure qualité de l’environnement.

Ce phénomène aura un impact très significatif sur le tourisme dans la mesure où les ressortissants des autres pays de partout le monde viendront soit par curiosité observer ce paysage national écologique et nutritif gigantesque ou s’enquérir de l’expérience du Togo à répliquer dans leurs pays respectifs.

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here