Accueil Actualité Le Fonds Populaire INABI pour sauver les banques togolaises

Le Fonds Populaire INABI pour sauver les banques togolaises

1023
0

L’État togolais a opté depuis quelques années pour la privatisation de ses banques.  Un processus de privatisation des deux dernières banques de l’État que sont l’UTB (Union Togolaise de Banque) et de la BTCI (Banque Togolaise pour le Commerce et d’Industrie) lancé en septembre dernier et qui  alimente les débats au sein de l’opinion.

Plusieurs analystes et économistes ne manquent pas de critiquer l’État de se désengager de ce secteur aussi important et soutiennent que des impacts sur l’économie nationale sont certaines.

C’est dans ce contexte qu’une initiative citoyenne dénommée « Sauvons nos Banques » a aboutit à la création ce 28 décembre à Lomé d’un Fonds d’investissement populaire INABI à l’issue d’une assemblée générale constitutive.

LIRE AUSSI: 100 milliards de FCFA pour le rachat des banques BTCI et UTB et la création d’une banque agricole au Togo

Les initiateurs du Fonds, se lancent deux grands défis. Il s’agit dans un premier temps de sauver les banques en les rachetant, et ceci dans la mesure du possible. Secundo, le Fonds d’investissement populaire INABI devra créer de nouvelles grandes entreprises nationales.

« Le Fonds créé vient sauver ce qui peut l’être et soutenir les milliers de jeunes entrepreneurs innovateurs qui ont besoin de fonds pour exprimer leurs talents et faire la fierté du pays tout en créant des emplois décents et très stables », a confié le coordinateur général du Fonds, Bawélé E. KALABINA.

De fait, il s’agit pour les créateurs du fonds INABI, de mobiliser des capitaux au niveau national pour obtenir des parts importantes dans les banques afin de ne pas laisser le monopole aux investisseurs étrangers qui contrôlent déjà plusieurs secteurs de l’économie.

Ce fonds sera entièrement et à 100% togolais/africains. La mission du Fonds sera de soutenir l’économie nationale en investissant entre autres dans des projets porteurs des jeunes, en rachetant des parts dans les sociétés déjà existantes et en investissant de commun accord avec d’autres financiers d’autres horizons.

Selon Hervé Tchamsi , conseiller de la coordination du Fonds, l’objectif poursuivi est de pouvoir mobiliser 100 milliards de  Fcfa sur 6 mois. Pour y parvenir, des actions populaires d’une valeur nominale de 5.000 Fcfa sont émises et peuvent être achetées par des Togolais résidents et ceux de la diaspora.

LIRE AUSSI: Togo : un projet de fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat national et le secteur agricole en gestation

Ainsi, un appel est lancé par les initiateurs du Fonds à tous les Togolais de toutes les couches sociales, élèves, étudiants, fonctionnaires, entrepreneurs, acteurs de la société civile à adhérer à la vision du Fonds et acheter des parts.

De même, le Fonds met à disposition toute société togolaise qui aimerait ou qui a soumis son dossier de pré qualification pour le rachat des banques, une expertise pour la facilitation du processus.

Le Fonds d’investissement populaire INABI entend aussi, contribuer à l’émergence de grand homme d’affaires togolais à l’image du Nigérian Aliko Dangote.

C. k

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here