Accueil Actualité La transition Démographique amorcée au Togo

La transition Démographique amorcée au Togo

237
0

« Pour le Togo, , l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030 constitue un défi majeur lorsqu’on sait que la prévalence contraceptive, que le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) veut porter à 35,5% en 2022, se situe encore autour de 21,4% tandis que le ratio de mortalité maternel est de 401 décès sur 100 000 naissances vivantes pour un objectif de 250 décès sur la même période et moins de 70 décès pour 100 000 Naissances vivantes à l’Horizon 2030 » , A insisté Damien Mama, le coordonnateur résident du Système des Nations unies  le 11 juillet dernier lors de  l’édition 2019 de la Journée Mondiale de la Population placée sous le thème : « 25 ans de la CIPD, accélérer la promesse !». Nous rapporte le bihebdomadaire  l’Union Pour la Patrie.

Selon l’agent onusien, les progrès sont tout aussi significatifs comme en témoignent les indicateurs.

LIRE AUSSI: Togo/PAD : les études architecturales, techniques et environnementales de 5 villes lancées

En d’autres termes, la prévalence contraceptive est, en effet, passée de 8% à 21,4%  entre 1988 et 2017 tandis que le ratio de mortalité maternelle a baissé de 640 à 401 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes sur la même période. 

« Au même moment, l’indice synthétique de fécondité qui était de 6,4 enfants en moyenne par femme en âge de procréer se situe désormais autour de 4,8 indiquant ainsi l’amorce d’une réelle transition Démographique au Togo» lance t-il.

Dans l’ensemble, à l’instar de la majorité des pays en développement, le Togo aura enregistré des résultats tangibles dans la mise en œuvre du Programme d’Action de la CIPD. 

« C’est à l’engagement des pouvoirs publics, à l’enthousiasme et à la détermination des Sociétés Civiles de nos pays mais aussi, grâce au partenariat mondial et à la solidarité internationale, que nous devons ces acquis », précise t-il lors de la journée mondiale de la population.

Et de pointer « il reste encore beaucoup de défis à relever.

 En se référant à la Conférence du Caire de septembre 1994, que plus jamais : aucune femme ne doit mourir en voulant donner la vie ; aucune femme, aucun couple ne devrait chercher désespérément la contraception moderne sans en trouver ; aucune femme, aucune fille ne doit subir des violences psychologiques et physiques parce qu’ elle est femme, parce qu’ elle est fille ; aucune adolescente, aucun jeune, ne devrait se voir refuser les droits à l’information et aux choix s’agissant de sa santé sexuelle et reproductive ; aucune fille ne doit être mariée de force, précocement, etc… »

Pour rappel, le nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030 assorti de 17 objectifs de développement durable connu sous l’acronyme «ODD» intègre fort heureusement les objectifs du Programme d’Action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (PA/CIPD) et constitue ainsi, à nos yeux, une grande opportunité pour accélérer la promesse faite au Caire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here