Jeudi j’ose numéro 49 : Victoire TSAMEDI invite les Start-up verts à plus d’innovation pour se faire incuber

Après Gado Bemah, le Directeur de l’ONG STADD qui conseillait les jeunes entrepreneurs verts togolais à se positionner pour les 25% des marchés  publics octroyés par le chef de l’État Togolais, c’est autour de la jeune entrepreneure engagée pour le leadership féminin et pour la cause environnementale, Mlle Victoire TSAMEDI d’interpeller les start-up verts togolais à plus d’innovation dans leurs activités ayant pour but de protéger l’environnement pour être sûr de se faire incuber par le nouvel incubateur dénommée Nunya Lab ou bien d’autres encore.

Une nouvelle structure mise en place par le ministère en charge du développement à la base, et réalisée par l’entremise du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ).

Invitée pour partager son expertise en matière d’incubation et pour  débattre du thème :  Les start-up et les incubateurs, quels avantages pour les jeunes entrepreneurs ?  au 49ème numéro de Jeudi J’ose, la responsable de l’association WETECH-TOGO, a indiqué que les jeunes entreprises vertes togolaises doivent se faire accompagner mais en même temps en adaptant des processus de rentabilisation de leurs activités .

LIRE AUSSI: 25% des marchés publics : les jeunes entrepreneurs verts doivent se positionner, selon Gado Bemah

 » Certes, en menant leurs activités, elles protègent l’environnement, cependant elles doivent d’une manière subtile intéresser les investisseurs. Et c’est là que des innovations doivent se faire dans leurs entreprises. Elles se doivent de créer de nouvelles astuces afin de protéger l’environnement, mais tout en impactant leurs communautés et en intéressant également les investisseurs. », lance t-elle.

Avant de poursuivre  » Créer déjà une entreprise verte, c’est une innovation, mais il faut vraiment des trucs innovants comme par exemple créer une application qui en émettant des signaux forts peut interdire à un citoyen lambda de jeter les déchets par terre.  Et je crois qu’avec toutes ses idées, elles peuvent trouver leur place dans Nunya Lab. « 

LIRE AUSSI: Avec le FAIEJ, les jeunes entrepreneurs verts bénéficieront d’un système de mentorat sûr

À travers l’animation du thème et les partages d’expériences, les jeunes entrepreneurs togolais ont été emmenés à comprendre les contextes adaptés à l’usage du terme « start-up » et surtout les  avantages d’une start-up en se faisant accompagner par un incubateur.

Les participants ont aussi effectué une visite guidée au sein de l’incubateur NUNYA-LAB, conduite par la Directrice Générale du FAIEJ et l’équipe de gestion.

Pour rappel , la structure NUNYA-LAB , dont le coût est estimé à plus de 75 millions FCFA, se donne notamment pour rôle « de soutenir l’étape clé de gestation des projets innovants et permettre une optimisation de leur potentiel de création d’emplois et de richesses. », d’incuber les projets innovants, et Accélérer les projets en développement.

Edem K.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents