Accueil Actualité 207 infrastructures seront construites par le PADAT en 2019

207 infrastructures seront construites par le PADAT en 2019

456
0

L’un des principaux résultats attendus d’ici 2019 par le PADAT, le Projet d’appui au Développement Agricole au Togo est la construction de 207 infrastructures de stockage, de commercialisation et d’équipement ainsi que les aménagements hydro-agricoles. Parmi ses objectifs on cite un autre qui est l’aménagement de 2008 hectares de bas-fonds dont 1339 hectares de type 1 aménagement sommaire et 669 hectares de type 2 aménagement de conservation des eaux programmées à être réalisées sous financement de la BOAD.

Ces infrastructures de stockage en particulier qui seront construites sous financement de la BOAD dont 177 magasins, 10 hangars, et 20 abris d’équipement se traduiront par un accès facile au marché, une meilleure gestion des productions grâce aux groupages dans les magasins de proximité.

Tout ceci permettra une meilleure organisation de la mise en marché. La possibilité de stocker les engrais dans des magasins de proximité afin de permettre de grouper les demandes d’approvisionnement en engrais , notamment par le biais de la CPC , bien avant le début de la campagne et de limiter les retards d’approvisionnement en engrais qui contribue à avoir des rendements peu élevés.

Le Projet d’appui au développement agricole au Togo PADAT est l’un des grands projets du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire PNIASA, Démarré en février 2012, la formulation du Projet s’inscrit dans la logique de la relance de la coopération entre le Fonds International de développement Agricole FIDA et le gouvernement Togolais, suite à l’adoption du document complet de stratégie de croissance accélérée et de la promotion de l’emploi (SCAPE).

Son objectif est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des producteurs pour une meilleure valorisation des produits agricoles mais, riz et manioc avec une augmentation du taux de production du maïs de 08% à 10% et celle du riz de 05%.

Il faut noter que pendant les interventions des financements administrés par le FIDA, les 253 infrastructures tout type confondu réalisées ont commencé par montrer des effets positifs de la valeur ajoutée acquise par les bénéficiaires aussi bien dans le stockage que dans la commercialisation des produits agricoles.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here